Dans cette série d’articles, vous découvrirez les récits de familles ayant fait un voyage au long cours. Nous espérons que ces portraits aideront à démystifier ce type de voyage pour les familles qui voudraient se lancer dans l’aventure. Nous ajouterons d’autres récits fréquemment. C’est souvent par l’exemple qu’on peut faire une différence. Alors si vous recherchez une dose de motivation ou le petit coup de pied dans le derrière qui manquait pour faire le saut, continuez à lire!


La famille Même pas cap – Témoignage d’une famille

  • Les membres de la famille et l’âge:
    Karen (34 ans), Daniel (44 ans), Noé (8 ans) et Paul (5 ans)
  • Elle ressemble à quoi votre famille?
    Famille composé de 4 tempéraments différents, nous vivons dans le sud ouest de la France. Je m’appelle Karen et je partage ma vie avec Daniel depuis 18 ans déjà. Son esprit bien plus cartésien que le mien (il faut l’avouer) contrebalance mes idées un tant soit peu saugrenues !

    Depuis 8 ans, deux petites têtes blondes (bien que brunes), sont apparues dans nos vies et nous continuons notre chemin tous les 4. Noé (7 ans au moment du départ) est un petit garçon très curieux qui a besoin d’avoir des réponses à ses innombrables, interminables et néanmoins très précises questions et Paul (4 ans au moment du départ), véritable petit clown, bavard qui se nourrit à travers les expériences de son grand frère vient compléter notre famille.

    Nous aimons la nature et les expériences nouvelles et nous sommes lancés dans cette aventure pour aller à la découverte des autres et de nous même.

  • Le pays d’origine de la famille:
    Nous vivons dans le sud ouest de la France.
  • La date de début et la date de fin du voyage:
    Nous sommes partis un an de juillet 2016 à fin juin 2017.

1. La décision de partir

Qu’est-ce qui a été le déclencheur dans la décision de partir?

Bien sûr nous aimions voyager mais l’idée d’un voyage au long cours ne nous avait jamais effleuré. Et puis un jour, une envie de rompre avec le quotidien qui s’infiltre doucement dans nos vies fait naître cette idée un peu folle de tout plaquer pendant un an et de prendre le temps… de prendre le temps !

Comment est arrivé le consensus familial?

Rapidement, mon mari et moi sommes d’accord pour tenter l’aventure.

Quelle a été la réaction de l’entourage?

Pour la famille, l’annonce a été un choc ! Mais tout le monde nous a soutenu dans notre projet et nous a encouragé à aller au bout de ce rêve.

Quelle a été la réaction des enfants?

Les enfants adhèrent sans problème à notre décision.

Qu’avez-vous fait de vos emplois?

Nous sommes tous les deux salariés et avons négocié un congé sabbatique d’un an pour ce voyage.

2. Les préparatifs

Combien de temps avant le départ avez-vous débuté les préparatifs?

Nous avons préparé ce voyage pendant 2 ans et demi (principalement pour réunir la somme nécessaire).

Quel mode de transport avez-vous choisi pour vos grands déplacements?

Nous avons fait le choix d’acheter un camping car en France et de l’aménager en fonction de nos besoins. Rétrospectivement, ce choix nous semble avoir été le plus adapté pour notre famille. Pour les enfants, il était un vrai repère. C’était notre maison ! Ce véhicule nous a aussi permis de nous installer dans des lieux atypiques et idylliques pour bivouaquer.

Si applicable, quelle option avez-vous choisie pour vos billets d’avion et pourquoi?

Après avoir réservé le bateau pour le camping car, nous avons pris nos billets d’avions : des allers simples pour ne se mettre aucune barrière.

Quels vaccins avez-vous pris et pourquoi?

Côté vaccins : fièvre jaune et hépatite A pour tout le monde (ce qui est recommandé pour les pays d’Amérique du sud) et sommes partis avec un petit stock de médicaments pour parer à toutes les éventualités. Nous n’avons finalement presque rien utilisé.

Avez-vous fait le plein d’équipement ou vous êtes partis avec ce que vous aviez déjà?

Nous sommes partis avec ce que nous avions déjà (sauf des bonnes chaussures que nous avons achetées pour ce voyage). Ensuite, nous avons continué à nous équiper sur place en fonction des besoins.

Quel arrangement avez-vous pris pour l’école sur la route?

Pour l’école, nous n’avons pas fait appel aux cours par correspondance et nous nous sommes arrangés avec les maîtresses des enfants. Sur la route, nous avons finalement accordé peu de temps à l’école par manque de motivations pour les grands et les petits ! Cependant les découvertes et apprentissages variés durant cette année les ont réellement fait mûrir et ouvert à de nouvelles expériences. Le retour à l’école il y a quelques semaines s’est très bien passé.

Quel type d’assurance vous avez utilisé, avec qui et pourquoi (santé, bagages, etc.)?

Nous avions choisi l’assurance santé « Marco polo » de la compagnie AVI qui n’a pas servi non plus mais qui nous semblait correcte en cas de problème. Pour assurer le camping car, nous avons souscrit une assurance sur place.

Aviez-vous un permis de conduire international?

Nous étions tous les deux titulaires du permis international.

3. L’itinéraire

Quel pays avez-vous visité et pourquoi?

Nous avons traversé l’Argentine, le Chili (petite escale sur l’île de Pâques), le Pérou, la Bolivie et le Paraguay. Nous avons volontairement fait peu de pays pour prendre le temps d’y vivre chaque fois.

Ces pays d’Amérique latine nous semblaient accessible et plutôt sûrs pour y partir en famille.


4. Le budget

Comment avez-vous financé le voyage?

Nous avons financé notre projet avec nos économies. Nous avons ensuite loué notre maison et vécu dans notre camping car les derniers mois avant le départ afin de compléter, vendu nombre de nos objets et mis en ligne une « cagnotte » sur internet. Nous avons choisi un site qui proposait aux gens qui le souhaitaient de participer à des « cadeaux ». Nous avions donc estimé le coût « d’une journée aux chutes d’Iguazu » par exemple et proposé d’offrir des parts de 10 ou 15€. Ainsi de suite pour tous les sites incontournables du voyage. Nous avons ensuite envoyé à chaque personne une petite carte postale de la journée qu’elle avait aidé à financer ! Cela a contribuer à alléger notre budget.

Combien aviez-vous prévu pour le voyage?

75000€ était le budget prévu et celui que nous avons à peu près réussi à respecter.

Quel a été le budget réel et qu’est-ce qui explique les différences?

Nous avions sous estimé le coût de la vie en Argentine ce qui a plombé nos finances mais globalement nous avons pu faire ce que nous avions prévu. Notre budget avec l’achat du camping car s’élevait à environ 75000€. Nous avons revendu notre camping car au Paraguay avant de rentrer. Cependant, la famille nous a aidé un peu plus pour la fin du voyage (ou pour être sûr qu’on pouvait encore rentrer !!). En revendant le camping car moins cher que prévu, il nous manquait 4000€ que nous devions encore à la banque et que nous continuons de rembourser.

Avez-vous minimisé vos frais de retrait à l’étranger et, si oui, comment?

Grâce à la banque en ligne nous n’avions pas de frais de retrait (concernant notre banque) mais en Argentine, par exemple, les banques prélèvent une commission par opération. Nous faisions donc de gros retraits et cela ne nous a pas trop coûté.

Aviez-vous un abonnement ou des cartes pour l’hébergement ou les vols (fidélité, points, hostel, etc.)?

Nous n’avions pas de carte d’abonnement pour les vols ou d’autres choses.

Aviez-vous obtenus des commandites pour votre voyage, de l’équipement ou autres choses?

Nous avions obtenu des aides du concessionnaire qui nous a vendu le camping car. Il nous a offert pas mal de matériel et l’installation d’un panneau solaire et d’une batterie supplémentaire.

5. Sur la route

Quels moyens de transport avez-vous utilisé principalement durant le voyage?

Notre camping car.

Quels types d’hébergement avez-vous utilisé durant le voyage?

En plus du camping car, nous avons dormi 2 nuits dans un hôtel car notre véhicule était au garage et quelques nuits dans un appart/hôtel sur l’île de Pâques.

Comment a été la vie de famille sur la route (la routine, l’éducation des enfants, etc.)?

Durant cette année, chacun a pris ses marques dans notre maison roulante et la vie y était plutôt facile. Une fois acquis que chacun de nous pouvait avoir besoin de s’isoler et de rester seul parfois ! Forcément, les tensions avec les enfants et entre les enfants étaient inévitables ! Mais avec un peu de patience et de bonne volonté, les choses se remettent en place. Pour le programme scolaire, nous avions établi de consacrer à l’école une heure ou deux tous les matins mais concrètement, cela n’a pas tenu longtemps par manque d’envie des enfants et des parents aussi !!

Finalement, nous avons presque terminé le programme et avons plus travaillé au mois d’août de retour chez nous.

Comment communiquiez-vous avec vos proches (l’internet, le cellulaire, la carte SIM internationale, etc.)?

Pour communiquer avec la famille et les amis, nous avons toujours utilisé le Wi-Fi que nous avons trouvé facilement et Skype était un outil parfait. Concernant le téléphone, nous avons changé de puce dans chaque pays pour rester joignable mais nous l’avons peu utilisé.

6. À la maison

Qu’avez-vous fait de votre maison ou appartement et pourquoi?

Pendant notre absence, notre maison a été louée par une agence qui s’est aussi occupée de la gestion locative.

Comment avez-vous géré vos affaires à distance (maison ou appartement, courrier, impôts, etc.)?

Nous avons fait une procuration bancaire et administrative et un changement d’adresse temporaire pour le courrier.

Aviez-vous pris d’autres arrangements pour certains services (téléphone, RAMQ, procuration, etc.)?

Non.

Comment a été le retour à la maison et au travail?

Nous avons retrouvé notre maison en parfait état et les démarches administratives ont occupées une bonne partie des 2 premières semaines pour tout remettre en ordre ! Les enfants ont été ravis de rentrer et de retrouver famille et amis mais pour moi, cela a été plus compliqué. La liberté et la vie nomade me manquait et me manque toujours ! La société et les contraintes économiques nous ont emportés dans un tourbillon et nous avons été happés par le système.

7. Les bons coups et les moins bons

Quels ont été vos 5 indispensables dans votre valise durant le voyage?

Dans notre valise, il y a : une trousse de crayons pour dessiner, écrire, raconter…. un rouleau de scotch armé pour tout réparer, des vêtements chauds pour l’altitude et la Patagonie, des disques durs pour les photos, films et musiques et des bonnes chaussures pour toute la famille !

Quels sont les plus beaux souvenirs de votre voyage et pourquoi?

Nos plus beaux souvenirs : voir les yeux émerveillés de nos enfants devant les merveilles de la nature. Une rencontre avec les pingouins penacho amarillo sur une île perdue, une excursion en Amazonie ou encore le lever du jour au Macchu Picchu et tant d’autres…

Quel a été le pire souvenir de votre voyage et pourquoi?

Le pire souvenir est peut être le jour ou notre fils s’est blessé et ne pouvait plus marcher au début de notre voyage. J’ai alors culpabilisé d’avoir engagé notre famille dans cette aventure…

Avez-vous des trucs qui ont facilité certains aspects du voyage (pour les vols, l’hébergement, l’éducation, etc.)?

Pour faciliter notre voyage, nous avons créer avec les enfants nos « règles de vie en voyage » car on se rend vite compte que ce ne sont pas des vacances et qu’il va falloir réinstaurer de nouvelles habitudes de vie ! Les enfants sont un vrai passeport pour aller à la rencontre des autres et les échanges vont très vite. Pour le Wi-Fi, nus allions demander dans les restos, hôtels ou autres en expliquant que nous étions en voyage et avons rarement eu de refus.

8. Si c’était à refaire

Si vous pouviez revenir en arrière, que feriez-vous différemment?

Nous referions exactement la même chose en essayant de profiter encore plus des instants présents.

En rétrospective, ce voyage a-t-il répondu à vos attentes?

Ce voyage a complètement répondu à nos attentes et est même allé au-delà en nous ouvrant les portes pour retrouver nos capacités d’émerveillement et d’observations, notre sensibilisation envers la nature et les Hommes. La complicité entre les 4 membres de la famille est renforcée.

Qu’est-ce que les membres de la famille ont retiré de ce voyage?

Les enfants ont vraiment acquis des connaissances en tous genres et se sont vraiment ouvert à la nouveauté. Aujourd’hui, ils sont décidé à devenir « protecteur de la nature » en Amazonie ce qui guide toujours des petits actes du quotidien.

Les liens entre les membres de cette famille ont changé, nous nous connaissons mieux les uns les autres et nous nous connaissons mieux nous même.

Seriez-vous prêts à repartir?

Si nous le pouvions, nous repartirions demain et parlons déjà de nos projets futurs…

Un dernier conseil pour les familles qui veulent se lancer dans l’aventure?

Un conseil aux familles ?  Celui de ne pas hésiter à sauter le pas !

Le texte est celui de la famille avec quelques ajustements de notre part.


L’histoire de cette famille vous a plu et vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à consulter leur blogue.

Vous n’êtes pas encore rassasié? Allez voir notre section Ils l’ont fait pour d’autres témoignages de familles ayant fait un tour du monde.

Si vous trouvez nos articles pertinents, aimez notre page Facebook ou abonnez-vous à notre infolettre.

Si vous êtes intéressés ou si vous connaissez une personne qui aimerait partager son témoignage, contactez-nous.

(Visité 90 fois, 2 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire