Dans cette série d’articles, vous découvrirez les récits de familles ayant fait un voyage au long cours. Nous espérons que ces portraits aideront à démystifier ce type de voyage pour les familles qui voudraient se lancer dans l’aventure. Nous ajouterons d’autres récits fréquemment. C’est souvent par l’exemple qu’on peut faire une différence. Alors si vous recherchez une dose de motivation ou le petit coup de pied dans le derrière qui manquait pour faire le saut, continuez à lire!


Les 3 moustiquaires – Témoignage d’une famille

  • Les membres de la famille et l’âge:
    Richard Cormier (64 ans), Marie-Claude Godin (40 ans) et Raphaël Godin (16 ans)
  • Elle ressemble à quoi votre famille?
    Les 3 moustiquaires - Témoignage d’une famille - En folieMarie-Claude, 36 ans à l’époque (40 maintenant), épicurienne, a étudié en photographie. Très active, aime les voyages depuis toujours, le cinéma et les bons repas entre amis. Elle est cuisinière autodidacte et s’enrichit à chaque pays de nouvelles connaissances culinaires. Voici son site de recettes inspirées du monde : tamariedanstacuisine.com

    Richard, 60 ans à l’époque. En couple avec Marie depuis 20 ans. Sportif (hockey sur glace, planche à voile, golf), passionné d’histoire et de géographie. Il a toujours voyagé et ce depuis son enfance. Avec un travail qui se faisait à l’extérieur, il a toujours aimé regarder vers l’horizon.

    Raphaël, 12 ans et maintenant 17 ans. D’un naturel joyeux, il aime rigoler et faire plaisir aux gens qu’il côtoie. Il est évidemment féru d’électronique et de jeux vidéo, il aime les mangas et les animés et son pays préféré est le Japon. Il ne se gène jamais pour aller demander quoi que ce soit et ce peu importe le pays ou la langue. Un voyageur facile et agréable.

  • Le pays d’origine de la famille:
    Québec, Canada
  • La date de début et la date de fin du voyage:
    Juin 2013, pas encore de fin 😜

1. La décision de partir

Qu’est-ce qui a été le déclencheur dans la décision de partir?

Je crois que c’est une des questions les plus difficiles… J’ai envie de répondre : « Pourquoi pas ». Je crois que dans la vie, il n’y a pas de limites, c’est seulement nous et nous seuls qui nous en mettons. Quand nous avons pris notre décision, nous nous sommes dit, si on n’aime pas, c’est pas compliqué on revient. Après 4 ans, je peux vous dire que nous ne regrettons en aucun cas notre choix.

Et si je vais plus en profondeur, je dirais que nous vivons dans un monde où on nous dit quoi penser et où on finit par nous convaincre que le bonheur réside dans le fait d’avoir deux voitures, une maison, un chien et tout le patatra. Mais moi, après avoir eu tout cela, je peux confirmer que ce n’est pas pour moi.

Comment est arrivé le consensus familial?

Nous avions les cartes en main, une retraite de mon conjoint et un bon profit de la vente de la maison. De plus, nos enfants étaient à un moment charnière dans leur éducation. Nous pouvions faire l’école à notre plus jeune et notre plus vieille pouvait continuer son secondaire en demeurant chez son père (naturel) à Montréal.

Quelle a été la réaction de l’entourage?

Content pour nous, mais triste de savoir que l’on se verrait moins…

Quelle a été la réaction des enfants?

Notre fils aime bien répondre, que ce n’est pas son choix, c’est sa vie. Il lui arrive parfois d’avoir envie de s’arrêter. Notre fille qui avait 16 ans à l’époque, voulait terminer ses cours et connaissant sa personnalité (du type plus casanier), elle comprenait bien la situation. Les deux premières années, elle venait nous voir deux fois, pendant un mois chaque fois pour vivre avec nous quelque temps. Et elle aimait revenir pour retrouver ses affaires. Le voyage aurait été bien différent à quatre, elle n’a pas la tolérance de son frère. Et cela aurait été beaucoup plus dur sur le budget.

Qu’avez-vous fait de vos emplois?

Richard était à la retraite de Postes Canada depuis 2009, moi j’ai toujours travaillé à contrat et à mon compte alors pas de problème 😜.

2. Les préparatifs

Combien de temps avant le départ avez-vous débuté les préparatifs?

Pas beaucoup, on a mis la maison en vente et deux mois plus tard, on partait… Hihihi!

Quelle mode de transport avez-vous choisi pour vos grands déplacements?

Les cinq premiers mois, on les a fait avec notre propre véhicule, une mini-fourgonnette. Que nous avons finalement vendu à quelqu’un de la famille. Et c’est à ce moment que nous sommes partis vers l’Asie. Ensuite, ça dépend des pays, mais j’avoue que nous aimons beaucoup le confort et le côté pratique d’avoir une voiture, la location de voiture fait donc souvent partie de notre budget.

Si applicable, quelle option avez-vous choisie pour vos billets d’avion et pourquoi?

Notre prochaine destination est souvent décidée par rapport au prix du billet d’avion et de la proximité. Voyager en Asie est maintenant si facile avec les transporteurs aériens qui font des prix à rabais. J’utilise la plupart du temps « Skyscanner ».

Quels vaccins avez-vous pris et pourquoi?

Aucun vaccin, c’est un sujet très personnel 😜.

Avez-vous fait le plein d’équipement ou vous êtes partis avec ce que vous aviez déjà?

Je crois que les deux seuls trucs que nous avons achetés d’avance sont nos sacs (les formats qui rentrent encore dans la cabine de l’avion, 45 litres) et une bouteille OVO avec osmose inversée, qui nous permet de boire de l’eau potable partout.

Quel arrangement avez-vous pris pour l’école sur la route?

Au début, nous avions une entente avec la commission scolaire de notre région. Raphaël étant un enfant à défi particulier (Technicienne en Éducation Spécialisé avec lui à plein temps depuis le début de sa scolarisation), ce fut très simple pour nous. Maintenant qu’il a 16 ans, nous n’avons plus aucune obligation.

Quel type d’assurance vous avez utilisé, avec qui et pourquoi (santé, bagages, etc.)?

Les 2 premières années, nous avions des assurances voyages (Securiglobe au Québec), malheureusement à cause de l’âge de Richard (61 à l’époque) cela devenait très coûteux. Nous avons réalisé que ça nous couterait vraiment moins cher d’aller voir un médecin en privé (partout dans le monde, sauf aux USA) que de payer les assurances.

Pour les assurances bagages ou voiture, notre carte de crédit (Mastercard World Élite) a une très grande couverture.

Aviez-vous un permis de conduire international?

Oui, mais les agences de location d’autos de plusieurs pays ne l’ont jamais demandé. Sauf le Japon, et c’est bien spécifié quand on fait une recherche sur le pays auparavant, il ne faut pas se faire surprendre. Dernièrement au Pérou, un policier sur la Panaméricaine nous l’a demandé. Mais eux cherchent le moyen de prendre en défaut les touristes pour en retirer un profit personnel. En fait, le permis international qu’on lui a montré était expiré depuis une semaine, mais il ne s’en est pas aperçu. Le permis international que l’on doit se procurer au Québec n’est valide que pour un an. Alors, quand tu es hors du pays plus d’un an, ça devient ridicule…

3. L’itinéraire

Quel pays avez-vous visité et pourquoi?

Je ne veux pas prendre trop de place… La liste ne suit pas nécessairement un ordre géographique, et ce à cause des périodes de l’année où, pour certaines raisons, nous avons dû revenir au Canada. Soit par besoin de passeports ou la période de Noël (voir la famille) ou au début, un suivi avec l’école de Raphaël. 😉 Les voici en ordre depuis août 2013 :

  • États-Unis (5 mois)
  • Vietnam (un mois)
  • Cambodge (2 semaines)
  • Thaïlande (un mois)
  • Malaisie (un jour)
  • Indonésie (3 mois et demi)
  • Singapour (2 semaines)
  • Turquie (3 mois)
  • Grèce (un mois)
  • Italie (3 mois)
  • Inde (3 mois)
  • France (5 mois)
  • Luxembourg (une semaine)
  • Allemagne (un mois)
  • Pays Bas (un mois)
  • Belgique (une semaine)
  • Espagne (un mois)
  • Irlande (un mois)
  • Maroc (3 mois)
  • Costa Rica (4 mois)
  • Nicaragua (un jour)
  • Mexique (un mois)
  • Japon (3 mois)
  • Taiwan (2 semaines)
  • Pérou (3 mois)



4. Le budget

Comment avez-vous financé le voyage?

Mon conjoint est retraité, alors nous avons un montant fixe qui rentre tous les mois, mais nous devons budgéter, ce n’est pas comme des vacances où on met tout sur une carte de crédit que l’on paye au retour. Nous avons un coussin pour les imprévus, qui vient de la vente de la maison. Il m’arrive d’avoir quelques contrats dans des évènements (chef cuisinière) et cette année nous commençons un nouveau projet, nous nous sommes inscrits à Workaway. Nous trouvons qu’à 16 ans, il est temps pour notre fils d’apprendre ce que c’est de travailler, en plus nous sauverons beaucoup de frais, car dans Workaway, nous sommes logés et des fois nourris, en échange de 3 à 5 heures de service par jour.

Combien aviez-vous prévu pour le voyage?

Ça dépend toujours des pays, en général je vise le 4 000$ par mois. (Nous sommes trois). Mais évidemment qu’en France, au Japon et en Italie, mon budget était presque le double.

Quel a été le budget réel et qu’est-ce qui explique les différences?

Tout dépend du continent et de chaque pays. L’Asie est beaucoup moins chère que l’Europe. Il y a aussi Airbnb qui nous permet de louer des endroits moins chers et où l’on peut cuisiner nos repas. Donc, on doit aller au marché et acheter nos ingrédients. Ce qui est un des plus grands plaisirs de voyager… Vivre comme l’habitant. Il y a bien des moments où l’on n’a pas le choix, des semaines où le budget éclate… Mais il y en a d’autre où l’on est en dessous.

Avez-vous minimisé vos frais de retrait à l’étranger et, si oui, comment?

On doit s’ajuster aux banques dans chaque pays. Nous avons remarqué par expérience que la carte Visa comporte moins de frais que la MasterCard, et souvent plus acceptée.

Aviez-vous un abonnement ou des cartes pour l’hébergement ou les vols (fidélité, points, hostel, etc.)?

Étant une grande consommatrice de Booking.com, j’ai le statut « Génius » et cela me donne plusieurs avantages dont des réductions. Sinon, nous avons notre carte de crédit qui nous donne des points échangeables contre des billets d’avion (environ 1 par année).

Aviez-vous obtenus des commandites pour votre voyage, de l’équipement ou autres choses?

Non.

5. Sur la route

Quels moyens de transport avez-vous utilisé principalement durant le voyage?

Les cinq premiers mois, on les a fait avec notre propre véhicule, ensuite ça dépend des pays, mais j’avoue que nous aimons beaucoup le confort et le côté pratique d’avoir une voiture, la location de voiture fait donc souvent partie de notre budget. Et quand on fait le calcul à trois, la voiture est souvent plus économique.

Quels types d’hébergement avez-vous utilisé durant le voyage?

Plus de 90% de nos locations sont faites sur « Airbnb ». Il y a aussi les auberges de jeunesse (quand on a envie de rencontrer des gens sympas) que je trouve la plupart du temps sur Booking.com.

Comment a été la vie de famille sur la route (la routine, l’éducation des enfants, etc.)?

Nous avons de très bons rapports pour des gens qui vivent 24 heures sur 24 ensembles. L’importance est d’être à l’écoute et de se faire plaisir de temps à autre. Pour l’éducation, nous avons plusieurs « apps » sur tablette et par tranche d’une heure, c’est ce qui a été le plus efficace. À chaque pays ou ville que l’on visite, les musées sont obligatoires pour en connaitre le plus possible sur l’art et l’histoire.

Comment communiquiez-vous avec vos proches (l’internet, le cellulaire, la carte SIM internationale, etc.)?

Le fameux Facebook, je ne pourrais vivre sans 😜 Non sans blague pour nous, c’est le moyen de communication par excellence. Je n’ai même plus personne qui m’écrit de courriels. Parfois un petit Skype, ça fait toujours du bien, on se sent juste à côté…

6. À la maison

Qu’avez-vous fait de votre maison ou appartement et pourquoi?

Nous avons tout vendu, maison et voitures. Un des meilleurs choix de notre vie 😉.

Comment avez-vous géré vos affaires à distance (maison ou appartement, courrier, impôts, etc.)?

Nous avons gardé une adresse permanente au Québec, c’est plus utile pour bien des choses.

Aviez-vous pris d’autres arrangements pour certains services (téléphone, RAMQ, procuration, etc.)?

Nous avons évidemment perdu nos droits RAMQ, mais nous avons pu récupérer ces droits l’an dernier, étant resté plus de six mois pour des raisons que je ne peux vous expliquer maintenant.

Comment a été le retour à la maison et au travail?

Il n’y a pas eu de retour véritable. Chaque fois que nous revenons, nous avons un billet de sortie vers une nouvelle destination. Par exemple, nous revenons du Pérou fin novembre, et nous avons un vol pour le Mexique en février. J’aurai un travail à contrat pour 3 semaines (payantes) dans le domaine de la vente à Toronto et Montréal juste avant le temps des fêtes.

7. Les bons coups et les moins bons

Quels ont été vos 5 indispensables dans votre valise durant le voyage?

Mes sacs de compression de différentes couleurs (tellement plus simple pour trouver ce que l’on cherche). Notre bouteille Osmose (purifiant l’eau) pour avoir un sentiment de voyager en consommant un peu moins de ce plastique de merde, qui détruit à pas de géant notre belle planète. Nos paréos, sarongs, foulards (donner leur le nom qu’il vous convient). Ça nous sert de foulard, de serviettes, de protecteur de vent, de chaleur, peut faire une belle nappe, peut aussi faire une robe de plage, une jupe et sèche en moins de deux. Mes couteaux de cuisine (et oui je ne peux pas m’en passer). Les huiles essentielles (teatree, lavande, cèdre ) pour 1 million d’utilisation, mais surtout pour faire fuir les petites bébêtes et donner bonne odeur. Le Tiger Balm, un must, pour les piqures de toutes sortes et les douleurs musculaires. Le charbon activé, pour quand on sent que la digestion fait des siennes.

Quels sont les plus beaux souvenirs de votre voyage et pourquoi?

Beaucoup trop long, je vous suggère de lire mon blogue 😜

Quel a été le pire souvenir de votre voyage et pourquoi?

La réaction allergique de mon fils aux crevettes au fin fond de la jungle en Inde, j’ai vraiment pensé que c’était fini pour lui… L’horreur.

Avez-vous des trucs qui ont facilité certains aspects du voyage (pour les vols, l’hébergement, l’éducation, etc.)?

Nous avons évidemment quelques Apps favoris… Pour la recherche de vols, nous utilisons Skyscanner, j’aime la fonction « mois entier », on peut donc choisir la meilleur aubaine… Pour l’école, on en a plusieurs et ça évolue avec les années 😉. Et le must : « Mapsme », je ne m’en passerais plus.

8. Si c’était à refaire

Si vous pouviez revenir en arrière, que feriez-vous différemment?

Rien ;).

En rétrospective, ce voyage a-t-il répondu à vos attentes?

Il y répond encore Hihihi!

Qu’est-ce que les membres de la famille ont retiré de ce voyage?

Que le monde est rempli de bonnes personnes qui ne cherchent qu’à être heureuses et qui sont toujours prêtes à aider et rendre service lorsque la situation se présente. Nous avons beaucoup plus de sourires que de mauvais regards. Il ne faut évidemment pas courir après les problèmes. Voyageant avec un enfant, nous ne traînons pas les rues le soir. Ni la nuit…

Seriez-vous prêts à repartir?

Nous ne sommes pas encore revenus…

Un dernier conseil pour les familles qui veulent se lancer dans l’aventure?

Go go go!!!

Le texte est celui de la famille avec quelques ajustements de notre part.


L’histoire de cette famille vous a plu et vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à consulter leur blogue ou page Facebook.

Vous n’êtes pas encore rassasié? Allez voir notre section Ils l’ont fait pour d’autres témoignages de familles ayant fait un tour du monde.

Si vous trouvez nos articles pertinents, aimez notre page Facebook ou abonnez-vous à notre infolettre.

Si vous êtes intéressés ou si vous connaissez une personne qui aimerait partager son témoignage, contactez-nous.

(Visité 426 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.