Établir un budget pour un tour du monde en famille, c’est assez simple comme vous pouvez le voir dans notre article sur le sujet. Ce qui est un peu plus compliqué, c’est de le respecter. Vous pouvez nous croire sur parole! Nous sommes toujours un peu au-dessus de quelques centaines de dollars, mais il s’agit souvent de petits luxes comme le vol au-dessus des lignes de Nazca au Pérou ou dix jours avec un ami en Thaïlande. Après plus de 8 mois autour du monde, notre budget tient toujours la route, mais il a fallu faire des petits ajustements pour éviter de trop stresser avec ça et toujours se fendre les cheveux en quatre pour que le budget rentre dans le moule du départ. La question nous revient souvent à savoir si notre budget du départ reflète bien la réalité une fois sur la route. À travers notre expérience, nous avons développé 5 trucs pour respecter un budget tour du monde que nous vous partageons bien volontiers.

TRUC #1 – Une petite marge de manoeuvre avec ça?

Idéalement si vous voulez éviter les soucis et le stress associés à votre budget, vous devriez prévoir une marge de manoeuvre en plus du budget. Un montant représentant 10% du budget devrait être une bonne base. Ayant un gestionnaire de projets dans le couple, c’était inévitable de passer par là. Nous n’avions pas réellement ce montant de côté avant de partir, mais nous savions que nous pourrions dépasser jusqu’à ce montant et que nous serions à l’aise avec ce dépassement. Si comme nous, vous n’avez pas l’argent cash pour la marge de manoeuvre, vous pouvez prévoir d’utiliser une marge de crédit ou croiser les doigts pour un juteux retour d’impôts (puisque nous aurons des revenus sur 6 mois les deux prochaines années, nous comptons sur cette entrée d’argent).

La marge de manoeuvre, il faut la voir comme un petit coussin dans lequel vous pouvez piger pour absorber les petits dépassements ou les petits luxes qu’il est bon de s’offrir de temps en temps. Par exemple, notre budget bouffe est sûrement plus haut que d’autres familles puisque Geneviève est coeliaque et donc, il faut acheter des produits spécifiques et généralement beaucoup plus chers. La marge permet d’absorber les ajouts au budget relié à ce point. Ce coussin a également permis d’absorber notre plus gros dépassement qui étrangement fut en Inde. Ce pays devait être le moins cher de notre voyage. Nous avons pourtant dépassé de 50% le budget en raison des transports (faut réserver les trains longtemps d’avance) et de l’ajout d’un chauffeur pour le Rajasthan (faut pas croire tout ce que vous lisez sur l’Inde, ce n’est pas si effrayant au final). Il faut dire que nous ne savions pas ce que nous allions faire en Inde 4 jours avant de prendre l’avion. C’est un peu notre faute, mais quand même!

Sérieusement, si vous avez cette marge sur votre budget, aucun souci pour vous! Vous pouvez partir l’esprit tranquille!

TRUC #2 – Le coût de la vie, ça augmente même ailleurs?

Lorsque vous avez établi votre budget, vous êtes probablement passé par un site de référence comme tourdumondiste.com ou le planificateur A-Contresens. Ces sites sont géniaux et donnent une idée très juste du budget à prévoir. Par contre, ils ont tous une lacune, ils sont basés sur le passé. Ils se basent sur les budgets de voyage qui ont eu lieu quelques mois, voire quelques années plus tôt. Comme toutes les choses dans la vie, le budget d’hier n’est pas garant du budget de demain pour une seule et bonne raison: l’inflation.

L’économie des pays que vous visiterez s’améliore à chaque année et souvent plus rapidement que celle de nos pays occidentaux. Par conséquent, vos dépenses sur place seront probablement plus élevées que celles de la famille de l’année précédente. Il est préférable de mettre à jour votre estimé pour tenir compte de cette réalité. Nous conseillons de faire une mise à jour juste avant le départ et une autre quelques mois après le début de votre aventure.

Nous l’avons fait en cours de route et il a fallu augmenter notre budget dans certains pays. Vous pouvez faire sans, mais il faut accepter de se serrer la ceinture un peu plus dans certains pays. Notamment, les pays les plus riches où une petite variation peut représenter des gros montants pour un budget tour du monde.

TRUC #3 – Le lièvre et la tortue, tu connais?

Rien à voir avec la morale de la fable, mais dans un tour du monde comme dans la fable, la tortue est généralement gagnante. Nous le vivons dans chaque pays, le transport est un gros poste de dépense. Il faut généralement l’absorber sur plusieurs jours pour respecter le budget. Ainsi, plus vous voyagez vite, plus votre budget sera élevé. En changeant d’endroits à chaque deux jours ou en voyageant sur des grandes distances, vous devrez prendre une plus grande part de votre budget pour les transports. Tandis qu’en restant quelques jours dans un endroit, vous pourrez mieux absorber les coûts du transport puisque vous aurez quelques jours sans déplacement dans d’autres villes.

Nous faisons un peu un mix des deux, des fois nous sommes vites et des fois nous sommes lents. Nous remarquons qu’en passant plus de trois nuits dans un endroit, ça permet de facilement absorber les coûts du déplacement associé à cette visite.

Lorsque nous voyons que le budget commence à être serré (en raison des déplacements ou autres), nous prenons des vacances. Ça peut sembler absurde aux néophytes, mais des vacances durant un tour du monde, ça fait du bien! Et pas juste au budget, au moral des troupes aussi. C’est notre façon de récupérer du budget et de recharger nos batteries pour la prochaine étape. Quelques jours à rien faire sur une plage ou dans une ville, c’est magique!

Il faut prendre son temps et ainsi profiter encore plus des endroits visités. Si ce n’est pas possible ou si ce n’est pas votre style, soyez conscients que votre budget sera en conséquence.

TRUC #4 – Et la cigale et la fourmi là-dedans?

Décidément, La Fontaine m’inspire ce matin! Il y a des avantages à être cigale ou fourmi lors d’un tour du monde. La cigale est plus flexible, se laisse porter au gré de ses envies, mais dispose de choix souvent plus limités tandis que la fourmi est plus organisée, dispose d’une plus grande abondance et par conséquent, des meilleurs prix. Au niveau budget, la fourmi est gagnante puisqu’en planifiant plus tôt elle profite du plus grand choix (hébergement, transport, etc.) et qui dit choix, dit une plus grande variété au niveau des prix. La cigale doit souvent prendre ce qui reste et payer la prime de la dernière minute. Sans oublier qu’il y a un petit stress qui vient souvent avec l’absence de choix qui n’est pas présent quand tout est réservé d’avance.

Encore une fois, nous sommes un mélange des deux. Parfois nous sommes fourmis et souvent nous sommes cigales! En fait, nous essayons de rester cigale le plus possible et de virer fourmis pour les destinations plus dispendieuses. Vous pouvez économiser beaucoup en procédant ainsi. Payer le double quand l’hébergement est 25$ ça fait moins mal au budget que quand l’hébergement est à 150$. D’ailleurs, nous l’avons vécu terriblement en Polynésie Française. Il nous restait seulement 2 nuits à réserver pour visiter Moorea. En prenant l’option la moins chère une semaine avant notre arrivée, nous avons payé 300$ CAD la nuit au lieu d’environ 125$ CAD quelques mois plus tôt. Ouchhh, ça fait mal!!!

Il n’y a pas de meilleure façon de voyager, il faut simplement s’assurer que votre budget reflète la vôtre.

TRUC #5 – Vous voyagez sans aucun Bling bling?

Soyez réaliste, passer une année sans faire plaisir à soi ou à la petite famille, c’est impossible! Un tour du monde, c’est souvent le voyage d’une vie et ça implique que vous ne reviendrez peut-être jamais dans ces destinations. Il faut savoir aussi se gâter durant ce voyage. C’est long un an sans se faire des petits plaisirs comme à la maison.

C’est facile de manger des nouilles sèches à chaque jour, mais est-ce vraiment le voyage que vous aviez en tête? Pas nous et c’est pour ça qu’il ne faut pas hésiter à prévoir un petit loose dans le budget pour du luxe. Que ce soit pour faire un vol au-dessus des lignes de Nazca, de prendre une croisière un peu plus luxueuse ou simplement pour se permettre un bon repas de temps en temps, il faut avoir un peu de flexibilité dans son budget.

Chacun son voyage et chacun son budget, mais prévoyez au moins en toute connaissance de cause!

Il y a beaucoup d’autres façons pour réduire son budget et ainsi le respecter, mais nous trouvons que ces 5 trucs sont rarement abordés de cette façon. En espérant pouvoir aider d’autres voyageurs en devenir à planifier le voyage de leur vie! Sur ce, nous vous quittons pour aller faire des leçons de surf à Bali! Un petit luxe que nous nous payons dans notre budget parfois serré …

(Visité 722 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.