Maintenant que nous sommes de retour, ça semble un peu ridicule, mais avant de partir pour notre tour du monde j’avais une peur bleue de perdre les enfants en voyage. Bon, vous direz que je suis père-poule et vous aurez peut-être un peu raison. N’empêche que c’était vraiment une notion qui me trottait dans la tête pendant nos préparatifs. J’avais consulté d’autres sites de familles voyageuses pour trouver des solutions et j’avais même envisagé d’acheter des puces GPS (comme ça). Bon, c’était destiné à une utilisation avec des objets, mais je me disais que ça pourrait faire le travail pour nos deux garçons.

Déjà que les enfants pouvaient difficilement se repérer dans notre quartier de banlieue du Québec. Nous avons même déjà perdu le plus vieux dans un Ikea quand il était plus jeune. Faut le faire! (À notre décharge, il jouait à cache-cache et il s’était caché dans un meuble). Alors, imaginez dans un pays à l’autre bout du monde qui parle une autre langue et duquel les parents ne connaissent pas grand-chose non plus. C’était assez facile de penser que les enfants pourraient difficilement se faire comprendre par les passants et encore moins par les policiers. Pire en tant que parents, tu commences par où tes recherches? Tu sais même pas à quoi ressemble un policier et tu sais encore moins comment retrouver ton hôtel sans ton application GPS. Il y a de quoi avoir un petit stress.

C’est pourquoi je me suis dit que quelques petits conseils pour relativiser le sujet ne ferait pas de tort et pourrait même désamorcer le sujet pour les familles avec un projet comme le nôtre. Nos enfants avaient 9 et 10 ans lors de notre voyage et donc, ces conseils ne sont pas pour toutes les familles. À prendre avec discernement.

Le gros bon sens

Pour commencer, que ce soit pour une sortie dans son quartier ou dans un autre pays, il faut toujours se rappeler les règles de base. Des choses du genre:

  • Si votre enfant est trop jeune pour s’orienter, munissez-le d’un bracelet d’identification ou autres gogosses du genre. À défaut de retrouver son chemin, si une personne bienveillante retrouve votre enfant, elle pourra tenter de vous contacter.
  • S’il est assez vieux, donnez lui des instructions comme un point de rencontre ou ordonnez-lui de ne pas bouger si jamais il se perd. Plus facile de trouver un enfant qui ne bouge pas qu’un enfant qui continue à se perdre encore plus profondément.
  • Apprenez-lui une phrase en anglais pour demander de l’aide et transmettre vos coordonnées. Il pourra ainsi demander de l’aide dans une langue que la plupart des étrangers risquent de comprendre.
  • Éviter les grosses foules. Plus, il y a de monde et plus il sera difficile de retrouver votre enfant. Mieux veut s’éloigner le plus possible ou du moins tenir la main de vos enfants lorsque la foule est trop dense.
  • Dans vos déplacements, assurez-vous d’avoir un parent devant et un autre qui ferme la marche. Encore mieux, pour une famille de quatre, chaque parent surveille un enfant. Teamwork!!!

Bon vous voyez le genre. Les mêmes règles s’appliquent à la maison. Ce n’est pas parce que vous êtes à l’étranger que ça devrait être différent.

Prenez-vous une nounou

L’une des plus grosses carences comme parent lors d’un tour du monde est le manque de moment sans les enfants. Vous êtes littéralement 24h sur 24 avec eux. Vous dormez dans la même chambre, vous faites des activités avec eux, vous mangez avec eux et ainsi de suite jour après jour. Vous n’êtes plus un individu, vous êtes une famille. C’est souvent un des aspects recherchés dans un tour du monde, mais vous verrez assez vite que le temps en couple va vous manquer. Sur un voyage de plusieurs mois, c’est quand même agréable de se permettre des moments en couple ou à la limite seul. Voici nos petits trucs pour vous aider:

  • Utilisez votre chauffeur (de taxi ou autre) comme nounou – Lorsqu’on louait les services d’un chauffeur à la journée ou sur plusieurs jours, il arrivait parfois que nous lui laissions les enfants le temps d’une visite. Il serait mal venu de partir avec eux puisque vous êtes son gagne-pain. Prendre son temps pour visiter un site en paix, ça n’a pas de prix. En plus, les enfants sont parfois plus heureux de passer du temps dans la voiture que de faire une autre visite.
  • Emprisonnez vos enfants dans la chambre d’hotel – Pas pour une journée entière (quoi que …), mais seulement pour une petite pause. Le temps de prendre un petit verre, un dessert ou simplement faire une petite promenade entre adultes. Collés sur la tablette, les enfants ne verront même pas le temps passer. Ils pourront communiquer avec vous en utilisant une application comme Messenger Kids si vous avez une carte SIM. Même chose pour vous, vous pourrez prendre des nouvelles pour être rassurés.
  • Seul aussi c’est permis – Pas obligé de toujours faire des activités en famille. Vous pouvez partir de votre côté pour avoir un moment seul avec vous. Votre famille ne vous en voudra pas. Il y a même des familles qui font des activités à relais. Une journée la maman part faire l’activité sans les enfants et le lendemain, c’est le papa. Pensez-y!

Peu importe la technique, c’est important de prendre du temps pour soi et pour son couple. L’important c’est que les enfants soient et se sentent en sécurité et même chose pour vous.

Ça arrive même au meilleur

Si jamais, malgré toutes vos précautions, vous perdez vos enfants. Sachez que dans la grande majorité des cas, le dénouement sera heureux. Il faut faire confiance à la vie.

L’un des cousins de nos garçons s’est perdu dans un zoo à Wildwood aux États-Unis lors d’un voyage en famille. Situation assez stressante sur le coup, mais rien d’insurmontable. Il a suffi de rassembler les autres enfants avec un adulte pendant que les autres adultes partaient à la recherche du coussin. Il était finalement avec le personnel du zoo à attendre à une intersection. À peine une vingtaine de minutes de recherche et le tour était joué. Il avait eu la bienveillance de demander de l’aide aux personnels malgré qu’il ne se débrouillait pas beaucoup en anglais.

Situation similaire pour le fils de notre amie voyageuse. Elle était avec son fils dans un site de Nouvelle-Zélande et durant la visite, ils ont été séparé. Elle ne panique pas puisqu’il n’y a qu’une seule sortie au site et que son fils à le cellulaire. Elle se dit qu’il va l’attendre à la sortie. Son raisonnement était juste sauf qu’elle n’avait pas prévu que son fils un peu en panique fasse un appel au 9-1-1 pour signaler sa propre disparition. Comme quoi les enfants apprennent vite, mais ils ont parfois plus de difficulté à juger la gravité de la situation. Au moins, Elle a maintenant une photo de son fils avec le policier pour témoigner de cette aventure qui se termine bien.

Rares sont les histoires qui se terminent mal, alors il ne faut pas trop stresser avec ça. Il faut être conscient, mais sans en faire une obsession.

À l’autre extrême, vous réaliserez que la perte des enfants est un sentiment ridicule face à tout ce qu’ils vivront. Vos petits expérimenteront des choses que vous n’auriez même pas imagé avant de partir. Des activités qu’ils n’auraient jamais faites à la maison comme descendre dans une grotte à la sécurité peu inspirante en Bolivie, faire du saut à l’élastique (bungee) à partir d’un pont en Nouvelle-Zélande (pas les nôtres, mais leur ami Antoine), grimper des parois dangereusement à pic en gougounes (tongs) en Thaïlande et bien plus. Rendu là, la perte des enfants sera bien loin dans vos préoccupations.

En fait, c’est vraiment des fabulations sans fondement cette peur puisque la réalité du voyage est beaucoup plus simple. D’abord parce que les occasions de perdre vos enfants sont assez inexistantes. En effet, la plupart du temps ils seront collés sur vous ou presque. Tellement que c’est vous qui parfois aller souhaiter les perdre pour quelques minutes. Juste le temps d’une petite pause. Et ensuite, même dans les pays les plus reculés, il y a toujours un genre de tissu social qui est bienveillant envers les familles. Souvent, vous aurez d’autres paires d’yeux qui veilleront sur vos enfants.

Partez l’esprit tranquille!

(Visité 376 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.