C’est avec Igi que nous débutons notre aventure en Argentine. C’est la seule compagnie de bus qui relie le Chili à l’Argentine à partir de Pucón. Puisque c’est notre unique option, nous n’avons pas le choix de passer par San Martin de Los Andes avant de rejoindre San Carlos de Bariloche notre première destination officielle en « Pantagonie » (c’est Patagonie, mais Geneviève s’évertuait à ajouter un N durant les six premiers mois du voyage). L’objectif est de descendre le plus au sud possible dans les Amériques et atteindre Ushuaïa juste en face de l’Antarctique (seul continent sur lequel nous ne mettrons pas les pieds).

Saint Martin des Andes

Pour éviter les risques de rater notre connexion vers San Carlos, nous décidons de passer la nuit à San Martin. David dégotte en jolie petit appartement directement dans le centre à quelques minutes du terminus d’autobus. Économes comme tout bon tourdumondiste, nous (comme dans David) décidons de marcher jusqu’à notre hébergement et ainsi éviter le prix de la course en taxi. Comme quoi parfois, les petites économies coutent chères! L’appartement était mal référencé sur le site de réservation et il n’était pas vraiment au centre, mais plutôt à l’autre bout du village. Une petite marche pas mal plus longue que prévue pour sauver un misérable 2$.

Descente au bout du monde - San Martin
Quand faut marcher, faut marcher avec nos sacs …

Heureusement, l’accueil et l’appartement sont au-delà de nos attentes. Nous profitons des quelques heures que nous avons à San Martin pour visiter un peu et se laisser imprégner par l’Argentine. Au final, il n’y a pas grand-chose à voir dans ce village de skieur, mais l’ambiance est vraiment charmante. Les enfants trouvent même des jouets DragonBall dont ils rêvaient depuis la Bolivie. L’Argentine est maintenant le TOP #1 des destinations du tour du monde pour eux (leurs critères ne sont vraiment plus bas que les nôtres!!!)!

San Martin n’est qu’un petit aperçu, mais pour l’instant l’Argentine nous séduit!

Saint Carlos, l’homme de l’autre côté de la montagne

La Suisse Argentine, San Carlos de Bariloche, se fait assez rapidement en bus depuis San Martin. Un gros plus qui nous permet d’arriver tôt dans la journée à notre hotel. Notre hôte est super sympathique et il parle un anglais impeccable. Il passe une bonne heure à nous vanter les attraits de la ville. Voyant que nous ne savons pas trop comment rejoindre notre prochaine destination qui est un peu à l’écart des circuits traditionnels (gardons le suspense jusqu’à la prochaine section), il nous propose des options. Il va même jusqu’à appeler ses contacts dans les compagnies d’autobus pour vérifier ce qui est possible. Il faut dire que nous somme à la fin de l’hiver et que certaines compagnies ne reprennent du service que le mois prochain. Ça limite nos options et il faudra voir une fois sur place ce qui est disponible comme transport. On croise les doigts que nous n’aurons pas trop de détours à faire pour rejoindre Ushuaïa.

Nous sommes ici seulement pour deux nuits. Puisqu’il est encore tôt, nous partons à l’exploration de la rue principale de la ville. C’est vraiment une station de villégiature et il y a des touristes partout. Étrangement, c’est une bonne sensation. Après plusieurs semaines dans des pays plus pauvres, c’est comme si nous étions de retour chez nous à Saint-Sauveur ou Tremblant.

Bariloche est aussi reconnue pour son chocolat et sur la recommandation de notre hôte, nous allons dévaliser la chocolaterie Mamuschka. Nos papilles sont en extases devant autant de chocolat. On réussit à se limiter à une boîte pour la famille et surtout, on réussit à ne pas la finir d’un coup. Bon, ce n’est pas un gros exploit puisque 5 minutes plus tard nous arrêtons prendre une crème glacée Mamuschka juste à côté. Elle était vraiment trop bonne!!! Heureusement qu’on mange tard en Argentine, ça nous donne un peu de temps pour digérer tout ce sucre.

Descente au bout du monde - Mamuschka
Du sucre, enfin!

Le lendemain, la voiture de location que nous avions réservé la vielle nous attend dans l’entrée de notre hébergement. C’est parti pour une journée roadtrip dans les montagnes de la région. Nous effectuons le petit circuit afin d’avoir assez de temps pour faire quelques balades en montagne. Nous débutons par le mont Campanario qui offre une superbe vue sur les montagnes. C’est également l’occasion de faire un tour de téléphérique pour les enfants. Nous en profitons pour faire un petit pique-nique au sommet.

Nous sommes juste à côté d’un couple de Français qui remarque notre accent et qui nous aborde pour faire un brin de jasette. Il y a des rencontres assez incroyables dans une vie et celle-là fait partie du lot. Nous avons finalement jasé quelques heures avec Jean-Pierre et sa femme. Nous pensions être des grands aventuriers, mais eux ils nous battent à plate couture. Durant notre discussion, ils nous racontent qu’ils ont été en terre de Baffin au Canada et dans pleins d’autres endroits inaccessibles au commun des mortels. Ils étaient à Bariloche en attendant le brise-glace qui allait les emporter en Antarctique pour voir les manchots empereurs pour la deuxième fois. La première fois, ils n’avaient pas vu les petits et ils voulaient renouveler l’expérience. Une fois en Antarctique, ils doivent prendre un hélicoptère pour se rendre jusqu’aux manchots. Nous aurions pu passer la journée à écouter leurs histoires, mais les enfants qui avaient quand même été assez patients, commençaient à s’impatienter.

Descente au bout du monde - San Carlos
La vue depuis les sommets de Bariloche

Nous reprenons la route jusqu’au mont Llao Llao pour une petite balade entre lacs et montagnes. Les décors font vraiment penser aux Laurentides de part chez nous. Après quelques points de vue, nous terminons par la chute de Los Duendes qui est assez banale et ne vaut pas vraiment le détour.

Descente au bout du monde - Llao Llao
La balade en valait la peine à Llao Llao

La nuit venue (oui, en Argentine, on ne mange pas avant 8h du soir), nous allons essayer le resto recommandé par notre hôte. David se sent vraiment Argentin et il va même jusqu’à essayer un plat typique à base de tripes (un genre de Locros) … Heureusement que les portions étaient grosses, il a été en mesure de finir les assiettes des enfants à défaut d’avoir terminé son assiette. Les tripes, c’est à essayer à vos propres risques!

Après une bonne nuit de sommeil, nous reprenons le bus pour un de nos gros coups de coeur du tour du monde, un petit bled perdu qui vaut vraiment le détour (selon nous!).

Les anciens

Pour la première fois du voyage, nous partons vraiment à l’aventure vers l’inconnu. Nous allons à Los Antiguos. La plupart des personnes à qui nous parlons ne sont pas certaines qu’il y ait des transports une fois rendues là pour poursuivre vers le sud. Nous ne sommes pas encore dans la haute saison et il est possible que nous soyons obligés de revenir sur nos pas et encore pires, que nos excursions ne soient pas faisables en raison du manque d’options de transport. Peu importe, nous prenons le risque. Nous rêvons de cette étape depuis longtemps et advienne que pourra.

Notre premier tronçon est confirmé, nous allons de San Carlos à Perito Moreno (le village et non le glacier qui lui se trouve beaucoup plus bas à El Calafate). Notre bus doit arriver vers 20h et de là, nous devons prendre une connexion pour rejoindre Los Antiguos qui se trouve à moins d’une heure. Le problème, c’est que nous n’avons aucune idée si des bus font la navette à cette saison et encore moins l’horaire de ces bus.

Une fois à Perito Moreno, nous questionnons le responsable du terminus et David tente de comprendre ce qu’il nous dit en espagnol. Il hésite entre: « le dernier bus est déjà passé » ou « le dernier bus va passer bientôt ». Subtile différence! Vu l’air relax du responsable, nous croisons les doigts que c’est la deuxième option.

Bon, il nous fait payer, nous sommes rassurés. Une demi-heure plus tard, notre correspondance arrive. Nous allons arriver tard à Los Antiguos. Pour passer le temps, durant le transport, nous parlons avec une charmante demoiselle: Noelia. Elle vient de là, mais habite présentement Buenos Aires. Elle nous vend Los Antiguos à merveille et nous sommes encore plus excités d’y aller. Coup de chance, elle connaît bien notre tour-opérateur pour nos expéditions et elle dit que nous sommes entre bonnes mains. À la sortie du bus, elle nous aide même à commander un taxi puisque nous n’avons pas de carte SIM en Argentine. Les gens sur la route sont vraiment formidable!!!

Le lendemain nous partons explorer le village et pour également finaliser nos expéditions des prochains jours. Noelia avait raison, le village est magnifique et nous sommes durant la floraison des cerisiers. Les arbres sont tous blancs. Ça y est, nous sommes en amour!!! 😍

Descente au bout du monde - Cerisiers
Tout le village était en fleurs, c’est magnifique!

Après une bonne marche, nous trouvons finalement l’emplacement que nous cherchions. En entrant, Frederico, le propriétaire, nous accueille avec une moue déprimée. Il y a quelque chose qui cloche. Il nous dit que l’expédition vers les Capillas de Marmol ne peut plus avoir lieu. Les autres personnes qui complétaient notre groupe ont annulé à la dernière minute. Mais il dit de ne pas s’inquiéter, il va trouver une solution. Il suggère de nous rappeler dans la soirée. À ce moment, le succès de notre séjour à Los Antiguos est entre les mains de Frederico. Pas bien bien le choix puisque nous n’avons pas assez de temps pour nous y rendre par nous-mêmes. Pas grave, nous sommes quand même heureux, le décor est vraiment prometteur pour les prochains jours.

Nous revenons assez tôt à notre hébergement afin de voir si nous avons des nouvelles de Frederico. Il y a un message sur WhatsApp, c’est lui et il a une solution si nous sommes d’accord. Il a trouvé une compagnie chilienne qui peut venir nous chercher. En plus, c’est moins cher qu’avec lui. Fiou, nous sommes sauvés! Nous partons dans deux jours.

Entre-temps, nous réservons un taxi pour une demi-journée afin d’aller explorer les miradors et quelques autres attraits de la région. Nous visitons un chacra pour voir la culture des cerises et surtout des produits dérivés que nous dégustons avec plaisir. Drôle de coïncidence, le propriétaire de l’établissement que nous visitons a un fils au Canada et il parle un peu français. Vraiment, ce petit village ne cesse pas de nous charmer.

Descente au bout du monde - Mirador
La vue depuis les miradors est incroyable

Vient le grand jour de notre expédition aux Capillas de Marmol. Après avoir évité une amende de 1 000$ en raison d’une pomme oubliée dans un sac à la frontière, nous partons avec notre chauffeur. La route est longue, mais le décor est magnifique. Sur place, les couleurs sont flamboyantes, mais un peu ternes en raison des nuages. Il fait froid sur l’eau. Nous sommes quand même comblés par ce chef-d’oeuvre de la nature. Seul regret, nous aurions mieux fait de coucher sur place afin de profiter du soleil matinal et ainsi voir toute l’étendue des couleurs.

Descente au bout du monde - Paysage du Chili
Lagune d’un vert pétant sur la route du Chili
Descente au bout du monde - Vue des Capillas
Toute une vue depuis les Capillas
Descente au bout du monde - Capillas de proche
L’une des nombreuses formations des Capillas
Descente au bout du monde - Capillas d’encore plus proche
Avec la couleur de l’eau des glaciers, c’est incroyable!

De retour à Los Antiguos, nous prenons un bon repas à notre resto et ensuite, c’est dodo. Demain, une autre expédition nous attend.

C’est un départ tôt le matin puisque nous devons prendre une autre personne à Perito Moreno. Une Japonaise qui a habité au Canada. Le monde est vraiment petit. La route passe vraiment vite puisque Frederico et son assistance nous parlent de l’Argentine. Nous pouvons ainsi comparer les différences entre nos pays.

Nous n’avions pas de grosses attentes, mais la visite de la Cueva de los Manos est vraiment impressionnante. Imaginez que plus de 5 000 ans avant nous, des hommes ont fait des dessins sur une paroi à l’extérieur et que les dessins sont toujours présents. C’est trippant!! Notre voyage est plus qu’un tour du monde, c’est aussi un voyage dans le temps.

Descente au bout du monde - Los Manos
5 000 ans d’histoire
Descente au bout du monde - Canyon en face de Los Manos
Le canyon dans lequel se trouvent les dessins préhistoriques n’est pas si pire non plus

Sur le retour, Frederico nous réserve une autre surprise. Il s’arrête sur le bord de la route. Il veut nous montrer quelque chose. Il faut enjamber une petite clôture et marcher vers les montagnes. Au tournant d’une petite colline, nous tombons sur d’autres collines qui sont multicolores. Il y a une montagne rouge, une autre jaune, une mauve et ainsi de suite. Au beau milieu de nulle part, ces dépôts de minerais nous attendaient. Nous avons vu les « Rainbow Mountains » au Pérou, mais ces collines sont encore plus éclatantes de couleurs. Mon Dieu que la nature est belle, c’est incroyable!

Descente au bout du monde - Colline multicolore
Une petite merveille sur le bord de l’autoroute à l’abri des regards
Descente au bout du monde - Colline multicolore de haut
Tu te demandes comment la nature a créé ça?

Notre séjour à Los Antiguos prend fin, mais nous recommandons ce petit village à tous les gens de passage dans la région. C’est un GROS COUP DE COEUR pour nous et des souvenirs à jamais gravé dans notre mémoire.

Demain, nous reprenons la route.

Berbéris à feuilles de buis ou le calfeutrage selon Google traduction

Nous reprenons la route en direction de El Calafate. Quelques heures qui passent vite puisque le bus est vide sauf pour deux groupes de francophones avec qui nous discutons durant tout le trajet. Sur le trajet, il faut faire escale à El Chaltén afin de déposer nos amis. La vue sur le Fitz Roy depuis la route est incroyable et nous regrettons un peu de ne pas passer quelques jours dans ce village. Dans un tour du monde, il faut faire des choix parfois déchirants!

Descente au bout du monde - El Chalten
Le colosse depuis l’autobus

Après une grosse journée de transport, nous arrivons le soir à El Calafate dans notre hôtel de transition. Nous y sommes seulement pour une nuit puisque les autres jours, nous serons dans notre premier HomeExchange du voyage. Première expérience en échange de maison sans échanger notre maison. Nous prenons goût au concept d’avoir un chez soi gratuitement en voyage. Ça fait du bien même si nous sommes dans les affaires d’une autre personne.

Nos premiers jours dans la ville sont consacrés à la visite des glaciers. D’abord, nous nous payons un petit luxe en effectuant la croisière Rios de Hielo qui permet de voir trois glaciers dont un qui est deux fois plus haut que le Perito Moreno (l’attraction de la région). Une grosse dépense, mais au combien enrichissant pour nos petits yeux. Nous naviguons parmi les icebergs et nous sommes même témoins de l’affaissement d’une paroi de glace du glacier Spegazzini. Le prix peut être dissuasif, mais la croisière est un souvenir comme vous ne retrouverez nulle part ailleurs. 🤩 Foncez sans hésiter!

Descente au bout du monde - Parc des glaciers
L’eau d’un blanc bleu laiteux des glaciers
Descente au bout du monde - Iceberg
Iceberg droit devant
Descente au bout du monde - Spegazzini
Y’é haut en tabar*** le Spegazzini
Descente au bout du monde - Spegazzini de loin
Toute l’étendue du Spegazzini

Un immense bloc de glace qui se détache du glacier pendant que nous sommes là! ⬇️

Nous combinons la journée croisière avec la visite du fameux Perito Moreno. Un autre géant de glace impressionnant. C’est fou comme il est proche et gigantesque. On comprend mieux maintenant comment la glace peut façonner des paysages à travers les années.

Descente au bout du monde - Perito Moreno de loin
Il a l’air petit de loin …
Descente au bout du monde - Perito Moreno de proche
… mais il est très grand le Perito Moreno. (Ça parais-tu qu’il ventait?)

El calafate, c’est aussi une dernière rencontre sur la route avec nos amis Bretons. Après nous allons chacun dans des régions différentes du monde. On fait un petit festin d’agneau sur la broche et on termine dans notre appartement avec du vin et de la bière. Un brin de nostalgie dans l’air. Ce fût agréable de les croiser tout au long de notre périple sud-américain. Snif-snif, mais ce n’est peut-être pas la dernière fois qu’on se croise … à suivre dans un prochain article.

Avant de reprendre la route, nous prenons quelques jours pour rien faire et rattraper un peu l’école des enfants. Ça fait du bien de s’arrêter un peu!

La crique au fond ou au fond de la crique, je sais pas trop!

Dernière étape avant de remonter au chaud dans le nord (ça fait bizarre à dire), nous nous dirigeons vers Ushuaïa. Le trajet est un peu compliqué. Il faut aller complètement à l’est de l’Argentine, traverser deux frontières, rouler au Chili pendant une heure avant d’atteindre le bout des Amériques.

Nous pensions aller à Ushuaïa pour seulement prendre une photo avec la pancarte où c’est inscrit: « Vous êtes à la fin du monde ». Finalement, la ville est entourée d’un paysage assez agréable à regarder. Il y a des montagnes tout autour et l’Antarctique juste en face (très très, mais très loin. Il faut se l’imaginer).

Descente au bout du monde - La pancarte
La preuve qu’on ne pouvait pas aller plus loin … en théorie
Descente au bout du monde - Ushuaïa
Le bout du monde, ce n’est pas juste loin, c’est aussi très beau!

N’ayant pas eu de pause depuis plusieurs semaines, nous décidons de faire un arrêt de quelques jours pour relaxer et encore une fois rattraper l’école des enfants (c’est un thème redondant durant l’année). Notre AirBnB est parfait pour ça!

Descente au bout du monde - AirBnB
Ils sont accueillants les hôtes AirBnB dans le sud
Descente au bout du monde - Pâté chinois
C’est toujours bon un pâté chinois même avec des patates en poudre

À part quelques promenades dans la ville, nous effectuons une seule excursion, soit la croisière dans le canal de Beagle. Pas la sortie la plus palpitante de notre tour du monde, mais au moins nous nous sommes rapprochés de l’Antarctique un peu et nous avons vu des pingouins de proche.

Descente au bout du monde - Antarctique
L’Antarctique c’est juste derrière nous, loin, loin, loin
Descente au bout du monde - Pingouins
Ils sont mignons les pingouins

Le repos fait du bien et nos batteries sont rechargées pour notre vol d’avion et nos prochains aventures dans le nord de l’Argentine. Nous avons bien hâte, mais nous avons le coeur gros de quitter la Patagonie qui pour l’instant est dans le TOP 5 du voyage.

Pour toutes les photos et vidéos, allez voir les jours 72 à 88 dans nos albums sur Facebook.

Pour faire comme nous !

50 ARS = 1 CAD

Hébergement

Moderno Departamento Centrico à San Martin de Los Andes, 1 285 ARS par nuit (29,51$ CAD) pour un petit studio avec une chambre et un sofa-lit dans le salon. Très confortable, mais un peu à l’écart du centre.

Kospi Boutique Guesthouse à San Carlos de Bariloche, 1 650 ARS par nuit (37,89$ CAD) pour une chambre familiale. L’hôte est super-accueillant. Il prendra le temps qu’il faut pour vous présenter la région et vous conseillez pour la suite de votre trajet en Argentine. Il y a un super restaurant à deux pas et la rue principale est à 5-10 minutes de marche seulement. Un super choix!

Lau-Fer Apartamentos à Los Antiguos, 1 475 ARS par nuit (33,87$ CAD ) pour une chambre à trois. Nous pensions partager le lit avec notre plus jeune, mais finalement, l’hôte a suggéré de transférer le lit simple d’une autre chambre pour que nous ayons chacun notre lit. Vraiment bien comme hébergement avec une grande cuisine partagée.

Amigo Del Mundo Hosteria, 1 130 ARS par nuit (25,95$ CAD ) pour un grand appartement et un super petit déjeuner buffet. Un peu à l’écart de l’action, mais la marche se fait assez bien. Un super choix pour le prix.

AirBnB – Vistas a la Bahia à Ushuaïa, 72,28$ CAD par jour pour un petit appartement avec un sofa-lit dans le salon. Nous avions des pâtisseries, une tarte et plein d’autres choses à notre arrivée. Nous avons eu quelques soucis avec l’internet en raison du fournisseur, mais ça nous a permis de discuter avec le petit couple qui gérait l’appartement. Un peu plus cher que d’autres options, mais nous avions besoin d’un petit chez nous confortable pour quelques jours.

Nourriture

Mamuschka à San Carlos de Bariloche 242,06 ARS (5,74$ CAD) pour une boîte pleine de délicieux chocolats de votre choix. Après des mois sur la route, une petite gâterie ça fait du bien à toute la famille. Pour le double du prix, vous pouvez également prendre des crèmes glacées aussi délicieuses au comptoir juste à côté.

La fonda del tio à San Carlos de Bariloche 1 145 ARS (27,17$ CAD) pour quatre repas. Un resto très populaire puisque la bouffe est bonne et les portions sont généreuses. Vous pouvez également y essayer des spécialités de la région.

Toys Chocolate à Los Antiguos 84 ARS (1,99$ CAD) pour une boîte de chocolat style fudge. Vous encouragez un producteur local en plus de satisfaire votre dent sucrée.

Chacra Don Neno à Los Antiguos 170 ARS (4,03$ CAD) pour de la confiture et de l’alcool de cerise. Los Antiguos est la capitale de la cerise et les chacra sont les endroits où les cerises sont cultivées et transformées. Vous pouvez faire une visite des cerisiers et déguster les produits.

Viva el Viendo à Los Antiguos 1 285 ARS (44,42$ CAD) pour quatre repas. Il n’y a pas une tonne de restaurants dans le village, mais celui-là est la meilleure option pour un bon repas à un prix abordable. Nous y avons mangé à chaque fois que nous ne voulions pas faire nos propres repas.

Mi Viejos à El Calafate 1 872 ARS (30,49$ CAD) pour un festin entre amis. Nous avons essayé beaucoup de restos à El Calafate, mais c’est le seul qui sort du lot. Nous y avons mangé avec nos amis Bretons pour célébrer notre dernière rencontre sur la route après près de trois mois de rencontres ad hoc. Vous pouvez y manger la spécialité de la région c’est-à-dire la viande d’agneau cuit sur la broche. Un très bon choix pour le prix et surtout quand vous êtes en bonne compagnie.

Étant sur un budget, nous avons privilégié l’épicerie en Argentine. Elles sont légion et le choix est assez varié. De plus, vous avez des boulangeries et pâtisseries à chaque coin de rue. À Los Antiguos, essayez les petites boules au fromage à la pâtisserie Panaderia Los Reys de la Medialuna, elles sont écoeurantes (plus que délicieuses)!

Visites

Capillas de Marmol à partir de Los Antiguos 200 000 CLP pour la famille (370,15$ CAD). C’est principalement, la raison pourquoi nous passions par Los Antiguos. Vraiment une merveille de la nature à découvrir. Il s’agit de formations rocheuses avec des cavernes aux couleurs de marbres sur un lac alimenté par les glaciers. La route est longue depuis Los Antiguos, mais elle en vaut la peine. L’expédition inclut le transport et l’excursion en bateau. Nous aurions été en mesure de nous y rendre par nous-mêmes les informations étaient incertaines sur la disponibilité des transports. Maintenant que nous y sommes allés, nous pouvons confirmer que c’est totalement possible de rejoindre Puerto Rio Tranquilo depuis Los Antiguos et vice-versa. Par contre, je ne suis pas certain que vous économisiez beaucoup. L’avantage d’y aller par vos propres moyens est de pouvoir dormir sur place afin de prendre l’excursion du matin et de voir toute la panoplie des couleurs à son meilleur. Nous y sommes allés avec Chelenco Tours. Frederico l’un des proprios était exceptionnel et nous avons été en mesure d’en apprendre beaucoup sur l’Argentine avec lui.

Cueva de los Manos à partir de Los Antiguos 7 200 CLP pour la famille (170,85$ CAD) incluant transport et lunch, soit 2 500 ARS pour les adultes et 1 100 ARS pour les enfants. Il faut ajouter 400 ARS (9,49$ CAD) pour les adultes. Cette sortie n’était pas dans nos plans initialement, mais elle permettait d’avoir un bon prix pour celle des Capillas de Marmol avec Chelenco Tours. Ce fût une agréable surprise! Sur le long d’une paroi rocheuse à l’extérieur, vous pouvez voir des dessins datant de plus de 5 000 ans dont des traces de mains. De plus, sur le retour, Frederico nous a arrêtés sur le bord de la route pour aller voir une autre formation rocheuse en pleine nature avec des couleurs incroyables. Les montagnes arc-en-ciel du Pérou n’étaient rien à côté des ces petites collines colorées.

Rios de Hielo à El Calafate 9 600 CLP pour la famille (227,81$ CAD) pour la croisière. Nous avons loué une voiture pour nous rendre au port afin d’économiser un peu. De plus, il faut payer l’entrée au parc des glaciers à 1 500 ARS pour la famille (35,59$ CAD), soit 600 ARS par adulte et 150 ARS par enfant. Pour économiser, faites la croisière le matin et allez visiter le Perito Moreno en après-midi. Vous payerez ainsi l’entrée au parc seulement une fois. C’est un de nos petits luxes de l’Argentine et un des plus beaux souvenirs de notre tour du monde. La croisière vous emmène voir trois glaciers en bateau. Vous naviguerez entre les icebergs et le navire s’arrêtera à côté du glacier Spegazzini qui est deux fois plus haut que le Perito Moreno. Un spectacle grandiose comme nulle part ailleurs. Gravé dans notre mémoire pour toujours.

Catamaranes Candero – Beagel Channel à Ushuaïa 6 300 CLP pour la famille (149,50$ CAD) pour la croisière, soit 2 100 ARs par adulte et 1 050 par enfant. Il faut également s’acquitter d’une taxe portuaire de 20 ARS par personne (0,50$ CAD). Tant qu’à être au bout des Amériques, nous voulions naviguer dans le canal de Beagle. Ce n’est pas la meilleure croisière de notre vie, mais nous pouvons dire que nous avons vu des pingouins, d’autres animaux et que nous étions le plus près de l’Antarctique que nous ne le serions peut-être jamais.

Transports

Albus de San Martin de Los Andes à San Carlos de Bariloche, 1 780 ARS (42,24$ CAD) pour la famille. Rien à redire, c’est un trajet assez rapide.

Huala – Location de voiture à San Carlos de Bariloche, 1 250 ARS (29,66$ CAD) pour une location d’une journée. Beaucoup plus économique et agréable que le taxi ou le bus. Il faut compter un autre 330 ARS (7,83$ CAD) pour l’essence de la journée.

Taqsa de San Carlos de bariloche à Perito Moreno, 1 700 ARS (161,36$ CAD) pour la famille. C’est la seule option que nous avions en octobre. À partir de novembre, il y a plus de choix pour la haute saison. Nous étions presque seuls dans le bus. Que du confort pour une longue journée de transport!

Sportsman Cooperativa de Perito Moreno à Los Antiguos, 680 ARS (16,14$ CAD) pour la famille. Il y a quelques bus qui font le trajet d’environ 1 heure. Assurez-vous de ne pas arriver trop tard pour ne pas rater le dernier bus.

Demi-journée en taxi à Los Antiguos, 450 ARS (10,68$ CAD) pour la famille. Visite des miradors, de la chocolaterie et d’un chacra. La voiture était assez petite, mais nous l’avons utilisé pour nos différents trajets lorsque requis. Si vous avez besoin de rejoindre la frontière à moins d’un kilomètre, c’est environ 150 ARS.

El Chalten Travel de Los Antiguos à El Calafate, 4 500 ARS (106,78$ CAD) pour la famille. Encore une fois, c’était la seule option et nous étions seuls dans le bus avec deux autres groupes de francophones. Nous avons passé des heures à discuter avec un petit couple de Français qui étaient établis au Canada. En haute saison, vous pouvez aller presque partout avec cette compagnie de bus.

PBA Rent a car, 1 700 ARS (40,34$ CAD) pour la journée. Une option a considéré pour minimiser vos coûts. Vous pouvez récupérer la voiture le soir afin d’avoir le reste de la journée et la journée du lendemain au complet.

Taqsa de El Calafate à Rio Gallegos, 2 720 ARS (64,54$ CAD) pour la famille. Pour rejoindre Ushuaïa à partir d’El Calafate, il faut passer par Rio Gallegos. Un peu loin comme trajet et les décors sont plutôt ordinaires.

Tramat de Rio Gallegos à Ushuaïa, 5 200 ARS (123,39$ CAD) pour la famille. Soyez attentif au terminal d’autobus, ce n’est pas évident de savoir lequel est votre bus. Nous avons presque raté notre connexion. Fait intéressant, vous passez par le Chili pour atteindre votre destination.

Magasinage

Lavage, 305 ARS (7,24$ CAD) pour quatre kilos. Il y a des laveries partout.

(Visité 203 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.