Que dire sur Ica ? Après avoir passé 2 jours complets à Lima, nous voici à Ica, une ville sale, très bruyante et où tous les habitants alentour semblent s’être déplacés pour festoyer la Fiesta Patria, Fête de la Patrie, où l’on fête l’indépendance du Pérou par José de San Martin.

À peine sommes-nous débarqués de l’autobus que tout les chauffeurs de taxi du coin veulent nous reconduire. Et ça, c’est sans compter tous les autres qui veulent nous offrir des tours à Paracas ou à Huacachina. Ils sont même parfois malhabiles dans leur demande. Geneviève a eu le droit à « un taxi baby ?»! 🤦🏼‍♀️. Trois pas plus loin, au coin de la rue, ce sont les tuk-tuk qui s’arrêtent et qui ne cessent de klaxonner. Avec seulement trois rues à marcher pour nous rendre à notre hôtel, nous faisons nos indépendants. Bon, les enfants chiâlent un peu car c’est pas mal la première fois du voyage qu’ils doivent porter leur maison sur leur dos 🐢, mais on va les endurcir ! 💪

Rendus à l’hôtel, nous sommes reçus comme des V.I.P par l’un de nos deux hôtes, Juan ou Jan ou on ne sait plus son nom, il parlait tellement vite! 😉. Il se débrouille bien en français et en anglais en plus. Il nous a accaparé pendant au moins une heure (et ce, avant même d’avoir pris possession de nos chambres) à nous parler du Pérou, de la place, des repas typiques. À chaque fois qu’un voyageur arrivait, il nous présentait comme étant ses amigos du Canada. Nous avons donc plein de nouveaux amigos nous aussi : de Taïwan, d’Espagne, d’Angleterre, du Ghana, du Pérou, d’Allemagne, du Nicaragua et probablement d’autres que nous oublions. Yoship, son frère, est tout aussi merveilleux que lui ! Il ne parle pas français mais fait des efforts pour nous dire « Bonjour !», « Merci! », « Comment ça va? » et « Bon appétit! » en français.

Ica Wasi Hostel - Nos hôtes
Nos hôtes au Ica Wasi Hostel

Après avoir visité nos deux chambres, les garçons choisissent la plus grande. Ils se rapprochent tranquillement de leur chambre 5 ⭐️ . Tout est très propre ici, on voit constamment Yoship laver ou balayer les planchers. On se demande même s’il dort ! 🤔

En parlant de propreté, dans un tour du monde, il faut parfois laver nos 3-4 mêmes vêtements que nous portons à tous les jours. À cet hôtel, nous étions choyés! Le « service » de buanderie se retrouvait sur le toit avec une vue magnifique sur les dunes ou sur les montagnes. En plus d’avoir un grand évier et quelques gros bacs pour laver le linge, nous avions même plusieurs cordes à linge à notre disposition ainsi que des épingles. Geneviève s’est donc attelée à la tâche pendant que David allait retirer de l’argent au guichet.

Ica Wasi Hostel - La vue depuis le toit
La vue depuis le toit de notre hostel

Après 1h30, elle avait hâte qu’il revienne car certains vêtements demandaient son aide pour les nettoyer…. De peine et de misère, légèrement titubant, David a monté les marches en expliquant à Geneviève qu’il s’était carrément fait kidnapper par nos 2 hôtes. Ils l’avaient amené à 2 coins de rue de l’hôtel pour qu’il fasse une dégustation de différents vins et différents Pisco (à 42% d’alcool!) pour finalement rapporter une bouteille de vin de la région pour faire goûter à Geneviève et partager avec les autres amigos. Geneviève a pu goûter au vin après que David lui soit venu en aide (du mieux qu’il put) et ils ont appris un nouveau mot, cette fois-ci en quecchua, la langue Inca, qui est « upiaicuy » (dire youpiaïcouille), ce qui veut dire « santé ». C’était aussi le passworld pour accéder au WIFI. Vous voyez donc à quel point ils aiment festoyer!

Après un dodo bien mérité, nous avons pu visiter la ville et faire une petite épicerie, car même si nous sommes en voyage, nous ne sommes pas en vacances… légère différence! Nous sommes tombés en plein sur le discours du genre de maire de la ville puisque c’était officiellement la journée de la Fiesta Patria (même si Juan et Yoship avaient commencés à la fêter la veille! 😉). Comme nous étions incapables de nous parler, nous avons quitté rapidement la Plaza de Armas où était le discours et la fanfare pour nous rendre à l’épicerie. Nous avons bien essayé de bouquer un tour pour Paracas le lendemain, mais nous trouvions le tout trop cher. D’ailleurs, conseil d’ami, allez à Paracas au lieu de Ica. Il y a plus d’activités à y faire et le paysage y semble plus intéressant. Nous n’avions pu le faire car tout était pris puisque c’était la Fiesta Patria. Voici un lien donnant plus d’informations sur cette ville et ses alentours Voyage Pérou – Que faire à Paracas?.

Ica - Une église
Une belle église proche de la Plaza de Armas
Ica - Une autre église
Une autre église proche de la Plaza de Armas
Ica - Plaza de Armas
Plaza de Armas

Après avoir mangé notre diner, nous sommes partis vers Huacachina, l’oasis dans le désert près d’Ica. Un petit tour en tuk-tuk était de mise. Comme c’était week-end de fête, il y avait également beaucoup de personnes à cet endroit. D’ailleurs, nous aurions également aimé avoir un hôtel là-bas, mais il n’y avait plus de places disponibles. Nous sommes donc partis vers l’hôtel où nous aurions aimé loger, le Banana’s Adventure, pour y réserver notre activité de la journée : le buggy et le sandboarding.

Comme nous devions attendre que notre tour vienne, nous sommes allés grimper à pied la dune la plus près d’où nous étions. Ouf! C’est haut et il faisait très chaud! Les trois hommes ont abandonné à mi-chemin, mais maman, la superwoman, est montée jusqu’en haut (non sans un mal de genou le lendemain..). Après avoir pris 1 million de photos (Geneviève a tendance à exagérer! 😉), nous devions retourner à l’hôtel, mais avant, nous devions redonner à la dune ce que nous lui avions pris… le sable ! Nous aurions pu remplir un carré de sable complet avec ce que nous avions dans nos souliers!

Ica - Vidage de sable à Huacachina
Vidage des souliers

Nous embarquons donc dans un Buggy et c’est là que l’aventure commence ! Nous avons tous apprécié ce moment. L’idéal est d’y aller proche du coucher du soleil. Au mois de juillet, c’est l’hiver ici au Pérou. Le soleil se couche donc plus tôt. Faire l’activité vers 16h00 est l’heure idéale. Préparez-vous pour des sensations fortes avec les montées et descentes des différentes dunes. Après quelques minutes de « montagnes russes », vous ferez un arrêt pour dévaler quelques dunes à l’aide d’une planche qui ressemble à une planche de snowboard. Tous ont adoré et les enfants en redemandaient. Et quel beau coucher de soleil ! Ce fût une superbe expérience à peu de coûts pour profiter de l’immensité du désert péruvien.

Ica - Photo de famille sur les dunes
Photo de famille sur les dunes
Ica - Les garçons sur notre dunesbuggy
Les garçons sur notre dunesbuggy
Ica - Choucher de soleil sur les dunes
L’avantage de prendre la session de 16h

Au retour, nous étions tous claqués. Jacob a probablement eu un léger coup de chaleur. Maman se sentait vieille avec son genou défectueux, mais tout s’est rétabli le lendemain. Pas de Fiesta Patria pour nous !

Comme nous n’avons pu aller à Paracas, nous avions une belle journée tranquille devant nous. Nous avons donc décidé d’aller faire un petit tour au musée local, le Museo Regional de Ica, et d’en apprendre un peu plus sur les différents peuples anciens et nouveaux de la région. Les enfants furent fascinés par les momies et les crânes des Paracas qui étaient plus allongés. Il n’est pas possible de prendre de photos dans le musée, mais vous pouvez aller faire un tour sur internet pour plus d’informations. Ensuite, nous avons fait une petite balade dans Ica pour goûter aux différents desserts recommandés par Jan ou Juan (le mystère n’est toujours pas résolu!). La gelato de lucuma est à essayer mais sans plus. Nous avons par contre bien aimé les chocotejas de pecanas à la chocolaterie SRA Buendia sur la rue La Libertad. Geneviève a même réussi à trouver certains trucs sans gluten, dont des pâtes. Elle fera un article informatif sur le gluten au Pérou un peu plus tard.

Ica - Museo Regional de Ica
Museo Regional de Ica
Gelato pour toute la famille
Gelato pour toute la famille
Ica - Chocotejas de pecanas
Humm! Des chocotejas de pacanas

En résumé, il n’est pas nécessaire d’aller à Ica directement pour profiter des alentours. Il est préférable de faire un court séjour à Paracas puis de prendre la direction de Huacachina en espérant y séjourner. Il n’y a pas grand-chose à voir et à faire à Ica même, mis à part si vous aimez le bruit!

Et sur ce, upiaicuy à tous!

Pour toutes les photos et vidéos, allez voir nos albums Jour 4, 5 et 6 sur Facebook.

Pour faire comme nous !

1 PEN = 0,3966 CAD

Hébergement

Ica Wasi Hospedaje, 235 PEN / jours (94$ CAD) pour deux chambres doubles avec petit déjeuner inclus (pains et marmelade). L’emplacement est très bien, mais un peu loin de Huacachina. Les hôtes sont vraiment accueillants. Nous étions en plein weekend de la fête nationale et il n’y avait plus grand-chose de disponible. Vous pouvez trouver pour moitié prix normalement.

Nourriture

Resto dLuis juste à côté de l’hôtel, 33 PEN (13,18$ CAD) pour deux hamburgers avec frites et un quart cuisse de poulet avec frites. Vraiment abordable comme prix pour la qualité de la nourriture.

Resto dLuis 23,90 PEN (9,55$ CAD) pour deux hamburgers avec frites et un plat traditionnel de Sallarin Salta. Eh oui, le même restaurant! Les enfants voulaient absolument revenir et les alternatives n’étaient pas attrayantes.

Pizzeria y helados 2 PEN (0,80$ CAD) pour un cornet deux boules. Rien de magique, mais une crème glacée, c’est toujours bon! En plus, la pizza dans l’autre section du restaurant semble super bonne et elle ne coûte presque rien.

Buendias Chocoteja pecanas 7 PEN (2,80$ CAD) pour deux friandises. Il s’agit d’une spécialité locale. C’est vraiment bon! Autour de la plaza de Armas juste à côté de la pizzeria qui vend également de la crème glacée.

Bouteille de vin de la région de Ica 26,60 PEN (10,63$ CAD). Sûrement payé plus que requis, mais il ne faut pas trop rechigner quand tout est fermé et qu’il faut fêter notre première chambre sans les enfants (si vous voyez ce que je veux dire 😉 😏).

Étant sur un budget, nous avons beaucoup privilégié l’épicerie qui revient moins chère que le resto. Il y a une épicerie proche de la plaza de Armas et un genre de Costco un peu plus loin.

Visites

Dunesbuggy et sandbording, 37,5 PEN (15$ CAD) par personne. Nous avons pris l’excursion de 16h avec Banana’s adventure sur recommandation d’autres voyageurs. Le tour dure une bonne heure et trente minutes pendant laquelle vous profitez également du coucher de soleil sur les dunes. C’était le top pour les enfants et aussi pour les adultes. Petit conseil, vous pouvez également prendre l’hébergement avec cet hôtel. Le prix est vraiment bien et en plus, il y a une piscine extérieure.

Museo regional de Ica 7,5 PEN (2,98$ CAD) par adulte et 1 PEN (0,40$ CAD) par enfant. Un petit musée qui permet d’en connaître un peu plus sur la région. Pour le prix, ça vaut la peine.

Transports

Autobus Lima – Ica, 86 PEN (34,36$ CAD) par personne. La durée est d’environ 4 heures et 20 minutes avec la catégorie Express. Nous avons utilisé la compagnie Cruz del Sur pour notre premier trajet en sol péruvien. Le trajet était parfait et sans embûche.

Taxi Ica – Huacachina, 15 PEN (5,99$ CAD). 5 PEN pour l’aller et 10 PEN pour le retour. Puisque les taxis se faisaient rares et qu’il était tard, nous n’avons pas négocié trop trop le retour.

(Visité 195 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.