Une vie nomade vous intéresse? Pourquoi ne pas découvrir le monde en famille tout en travaillant? Découvrez l’aventure de la famille Ma tribu en vadrouille qui suite à un échange de maison et le hasard de la vie décide de faire le saut dans une vie nomade à travers l’Europe et l’Afrique avec toute la famille.


Dans cette série d’articles, vous découvrirez les récits de familles ayant fait un voyage au long cours. Nous espérons que ces portraits aideront à démystifier ce type de voyage pour les familles qui voudraient se lancer dans l’aventure. Nous ajouterons d’autres récits fréquemment. C’est souvent par l’exemple qu’on peut faire une différence. Alors si vous recherchez une dose de motivation ou le petit coup de pied dans le derrière qui manquait pour faire le saut, continuez à lire!


Ma tribu en vadrouille – Témoignage d’une famille

  • Les membres de la famille et l’âge:
    Lamaâ (43 ans), Valérie (40 ans), Sara (14 ans), Inès (10 ans) et Nael (bientôt 3 ans)
  • Ma tribu en vadrouille - Témoignage d’une famille - Les enfants

  • Elle ressemble à quoi votre famille?
    Nous sommes une famille nombreuse qui a toujours aimé découvrir de nouveaux horizons, même si nous n’étions jamais allés très loin. Les dernières années avant notre départ, nous avons fait beaucoup d’échanges de maison, en France principalement.
  • Le pays d’origine de la famille:
    Lamaâ est originaire de Tunisie et Valérie de France. Nous sommes donc une famille mixte et multiculturelle !
  • La date de début et la date de fin du voyage:
    Nous avons quitté la Charente-Maritime le 1er juillet 2017 et n’avons pas de date de retour. En tout cas, pas de date pour une sédentarisation en France. En effet, nous sommes devenus nomades, donc si nous retournons en France, ce sera pour profiter de la famille de Valérie. Nous retournerons aussi voir la famille de Lamaâ en Tunisie.

1. La décision de partir

Qu’est-ce qui a été le déclencheur dans la décision de partir?

Nous pensons qu’il y a eu plusieurs déclencheurs. Tout d’abord, notre échange de maison au Danemark. Nous avons passé 3 semaines près de Copenhague et n’avions pas du tout envie de rentrer en France. Nous aurions aimé prolonger ce moment ! Ensuite, Valérie a eu un souci de santé qui l’a obligée à rester à la maison, en maladie longue durée. Comme elle surfait souvent sur internet, elle a découvert que l’on pouvait travailler en freelance, sur le web. C’est ainsi que pour s’occuper, elle s’est formé seule au métier de rédacteur web puis de community manager. Les clients ont commencé à arriver et elle a décidé d’en faire son métier. Entre-temps, nous avons découvert les nomades digitaux. Ces hommes et ces femmes qui parcourent le monde, tout en travaillant sur le web. Puis un jour, on découvre qu’il y a même des familles qui vivent de cette façon ! Tout cela a déclenché en nous l’envie de partir.

Comment est arrivé le consensus familial?

Nous avons suivi pendant quelques mois les aventures de ces familles nomades et l’envie devenait de plus en plus forte. Lamaâ avait perdu son emploi dans la maçonnerie, il était en fin de droit pour le chômage. Valérie était sur le point de guérir et son activité de freelance marchait bien. En quelques mois, nous avons décidé d’un commun accord de vendre la maison, la voiture et tous nos biens matériels.

Quelle a été la réaction de l’entourage?

Pour nos familles respectives, ça a été la surprise car tout s’est enchaîné assez vite. Il a fallu les rassurer et leur expliquer, mais tout le monde a bien réagi. Nous avons senti nos parents plus inquiets, mais après tout, les parents sont toujours soucieux de leurs enfants, non ? Pour les amis et les collègues, ils ont sûrement été surpris mais tout le monde nous a encouragés dans cette voie et nous avons souvent entendu dire que nous étions courageux ! Alors que pour nous, c’était une évidence et un choix de vie…

Quelle a été la réaction des enfants?

Alors, c’est la seule chose qui nous a fait peur ! Nous leur avons parlé très tôt de notre projet et les avons impliqué avec nous dans les préparatifs. Ils ont réagi de façon différente : Sara, l’aînée, a été la plus enthousiaste car elle rêve de faire le tour du monde. Nael, le petit, n’a pas vraiment compris, même si nous avons beaucoup verbalisé. À 2 ans, l’important c’est d’être avec ses parents, donc il a suivi ! Pour la cadette, Inès, ça a été plus compliqué. Elle était très attachée à ses amis et à son école. Il a fallu lui promettre qu’un jour nous irons en Australie, pour la motiver !

Qu’avez-vous fait de vos emplois?

Lamaâ était en fin de droits pour le chômage, donc rien à perdre de ce côté-là. Valérie est en auto-entreprise (freelance), donc elle continue toujours de travailler grâce à internet.

2. Les préparatifs

Combien de temps avant le départ avez-vous débuté les préparatifs?

Nous avons mis la maison en vente en décembre 2016 et l’avons vendue 6 mois plus tard. Nous avons donc commencé à vendre nos meubles et tout ce que peut contenir une maison petit à petit… Le dernier mois, nous dormions par terre sur les matelas !

Quel mode de transport avez-vous choisi pour vos grands déplacements?

Pour l’instant, nous avons utilisé l’avion pour nos grands déplacements. Nous aimerions utiliser plus le train ou le bus à l’avenir, mais ce n’est pas toujours évident.

Si applicable, quelle option avez-vous choisie pour vos billets d’avion et pourquoi?

Nous achetons nos billets d’avion au fur et à mesure car nous ne savons pas toujours où nous serons dans 3 mois. Pour comparer les prix, nous allons sur Skyscanner. Nous pouvons partir à n’importe quelle date et pour n’importe quel endroit, donc nous avons toujours des prix intéressants.

Quels vaccins avez-vous pris et pourquoi?

Pour l’instant, nous n’avons fait aucun vaccin car nous avons parcouru uniquement l’Europe et l’Afrique du Nord. Nous sommes juste à jour de nos vaccinations obligatoires.

Avez-vous fait le plein d’équipement ou vous êtes partis avec ce que vous aviez déjà?

Avant de partir, nous avons acheté 2 sacs à dos, 2 bagages cabines à roulettes et 1 grande valise à roulette. Nous avons toute notre vie dans nos bagages ! Valérie s’est équipée d’un routeur et d’amplificateurs de wifi car sans internet, pas de travail. Nous avons aussi investi dans un bon appareil photo (Sony RX 100) et d’un stabilisateur pour faire de belles photos et vidéos.

Quel arrangement avez-vous pris pour l’école sur la route?

Les filles ont débuté l’instruction en famille en septembre 2017. Nous avons opté pour une classe virtuelle en ligne. Tous les matins, en direct, les filles vont donc sur une plateforme avec un instituteur en webcam et d’autres élèves. L’après-midi, elles ont un peu de devoirs à faire. Sinon, bien sûr, elles apprennent beaucoup au cours de nos visites !

Quel type d’assurance vous avez utilisé, avec qui et pourquoi (santé, bagages, etc.)?

Pour l’instant, nous n’avons pris aucune assurance. Nous avons juste nos cartes européennes de sécurité sociale. Mais dans le futur, nous prendrons une assurance santé, lorsque nous irons sur d’autres continents que l’Europe.

Aviez-vous un permis de conduire international?

Non, nous nous déplaçons uniquement en transports en commun.

3. L’itinéraire

Quel pays avez-vous visité et pourquoi?

Pour l’instant, nous avons séjourné 2 mois près de Bologne, en Italie, puis 3 mois à Monastir en Tunisie et enfin 3 mois à Malaga, en Espagne. Nous allons bientôt partir 1 mois près de Cadix en Espagne puis 2 mois au Portugal.


4. Le budget

Comment avez-vous financé le voyage?

Grâce à la vente de nos biens, nous avons un peu d’argent d’avance. Mais c’est surtout le fait de travailler en cours de route (Web pour Valérie et travail saisonnier pour Lamaâ) qui nous finance ce mode de vie nomade.

Combien aviez-vous prévu pour le voyage?

Nous n’avons pas de budget prévisionnel, mis à part les billets d’avion que l’on prend au fur et à mesure et le logement.

Quel a été le budget réel et qu’est-ce qui explique les différences?

Notre budget est celui que l’on aurait en étant sédentaires (loyer, courses, écoles) sauf que nous avons beaucoup moins de frais qu’avant. Nous ne payons plus d’assurances maison, voiture, taxes locales, frais d’entretien, électricité, eau, gaz, essence, etc…

Avez-vous minimisé vos frais de retrait à l’étranger et, si oui, comment?

Oui, nous avons ouvert un compte dans une banque en ligne qui permet les retraits avec des frais limités. Prochainement, nous allons aussi prendre la N26 Black, une carte de retrait avec aucun frais bancaire.

Aviez-vous un abonnement ou des cartes pour l’hébergement ou les vols (fidélité, points, hostel, etc.)?

Non, pas pour l’instant.

Aviez-vous obtenus des commandites pour votre voyage, de l’équipement ou autres choses?

Non rien de spécial à part le matériel informatique.

5. Sur la route

Quels moyens de transport avez-vous utilisé principalement durant le voyage?

Pour l’instant, c’est l’avion que nous avons pris le plus souvent. Il ne faut pas hésiter à comparer les tarifs et ensuite réserver sur le site même de la compagnie. Si vous le pouvez, essayez de voyager en dehors des vacances scolaires, c’est beaucoup moins cher.

Quels types d’hébergement avez-vous utilisé durant le voyage?

Nous louons des appartements sur Airbnb. Comme nous réservons pour 1 mois entier à chaque fois, nous bénéficions d’une réduction d’office. Mais nous contactons aussi le propriétaire pour qu’il baisse davantage le prix au mois. Nous lui expliquons que nous ne sommes pas en vacances mais que c’est notre mode de vie. Nous avons un budget limité (max 600 euros le mois). À chaque fois, les propriétaires ont accepté de nous faire un rabais ! Ils préfèrent louer un mois complet que de ne pas être sûr d’avoir une réservation. Bien sûr, cela marche hors saison et dans des endroits pas trop touristiques.

Comment a été la vie de famille sur la route (la routine, l’éducation des enfants, etc.)?

Cela ne fait que 7 mois que nous sommes partis, donc difficile de faire un bilan. Nous avons mis du temps à trouver une bonne organisation et il y a encore des améliorations à faire. Mais en général, ça se passe bien. On travaille le matin, on se promène l’après-midi et on réserve le weekend aux grosses sorties ! Nous prenons le temps de nous imprégner d’un lieu, de le parcourir en mode lent.

Comment communiquiez-vous avec vos proches (l’internet, le cellulaire, la carte SIM internationale, etc.)?

Nous communiquons par Internet (Facebook, messenger, Skype).

6. À la maison

Qu’avez-vous fait de votre maison ou appartement et pourquoi?

Nous avons vendu la maison pour rembourser tous les crédits, donc oui un bon choix.

Comment avez-vous géré vos affaires à distance (maison ou appartement, courrier, impôts, etc.)?

Nous nous sommes domiciliés au CCAS de notre commune. Nous sommes donc officiellement SDF ! Notre courrier arrive là-bas et c’est notre adresse fiscale française. L’entreprise de Valérie est domiciliée au Courrier du Voyageur.

Aviez-vous pris d’autres arrangements pour certains services (téléphone, RAMQ, procuration, etc.)?

Nous avons gardé un numéro de téléphone à 2 euros/mois pour être joignable par les administrations. Sur beaucoup de sites, il faut recevoir un SMS de confirmation, donc obligé de garder un numéro de portable.

Comment a été le retour à la maison et au travail?

Pas de retour prévu 😉 sauf pour voir la famille et les amis !

7. Les bons coups et les moins bons

Quels ont été vos 5 indispensables dans votre valise durant le voyage?

Nos ordinateurs pour pouvoir travailler ! Pour l’instant, nous ne voyons rien d’autre d’indispensable. Des jeux pour les enfants peut-être. On trouve tout ce dont nous avons besoin dans chaque pays, en tout cas pour l’instant.

Quels sont les plus beaux souvenirs de votre voyage et pourquoi?

Ces 7 derniers mois, nous avons déjà fait pas mal de découvertes et d’expériences. Nous avons adoré la visite de Venise et de l’île de Burano. Nous avons été surpris par la beauté de Bologne, la ville rouge ! En Tunisie, nous avons fait un circuit de 4 jours dans le désert du Sahara qui nous laisse encore des étoiles plein les yeux. En Espagne, la ville de Malaga nous a fait découvrir la fête des Rois Mages et nous avons adoré la visite de Mijas, un petit village blanc. Mais par-dessus tout, ce que nous aimons, c’est faire des rencontres dans tous les pays !

Quel a été le pire souvenir de votre voyage et pourquoi?

Eh bien, nous avons beau nous creuser les méninges… Nous ne trouvons pas ! Pour l’instant, nous n’avons jamais rencontré de galère. On croise les doigts pour que cela dure !

Avez-vous des trucs qui ont facilité certains aspects du voyage (pour les vols, l’hébergement, l’éducation, etc.)?

Non.

8. Si c’était à refaire

Si vous pouviez revenir en arrière, que feriez-vous différemment?

On ne changerait rien 😉 Peut-être emporter moins d’affaires, surtout pour les médicaments dont nous étions trop chargés au début. On trouve des pharmacies partout !

En rétrospective, ce voyage a-t-il répondu à vos attentes?

Oui et ce n’est pas fini !

Qu’est-ce que les membres de la famille ont retiré de ce voyage?

Pour l’instant, c’est au niveau des langues que les enfants font le plus de progrès. Nous espérons les ouvrir davantage aux autres et leur faire découvrir toutes les merveilles du monde.

Seriez-vous prêts à repartir?

Pour l’instant, nous ne sommes pas prêts pour rentrer surtout !

Un dernier conseil pour les familles qui veulent se lancer dans l’aventure?

Une petite citation que j’adore : « Au lieu de rêver ta vie, vis ton rêve ». La vie est courte, alors préparez-vous et lancez-vous ! Vous ne le regretterez pas.

Le texte est celui de la famille avec quelques ajustements de notre part.


L’histoire de cette famille vous a plu et vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à consulter leur blogue ou page Facebook.

Vous n’êtes pas encore rassasié? Allez voir notre section Ils l’ont fait pour d’autres témoignages de familles ayant fait un tour du monde.

Si vous trouvez nos articles pertinents, aimez notre page Facebook ou abonnez-vous à notre infolettre.

Si vous êtes intéressés ou si vous connaissez une personne qui aimerait partager son témoignage, contactez-nous.

(Visité 301 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.