Un voyage en camping-car à travers l’Europe et l’Amérique du Sud, ça vous dit? Ajoutez à cela une dose de (presque) zéro déchet et vous avez le périple de la famille Melmelboo.

Dans cette série d’articles, vous découvrirez les récits de familles ayant fait un voyage au long cours. Nous espérons que ces portraits aideront à démystifier ce type de voyage pour les familles qui voudraient se lancer dans l’aventure. Nous ajouterons d’autres récits fréquemment. C’est souvent par l’exemple qu’on peut faire une différence. Alors si vous recherchez une dose de motivation ou le petit coup de pied dans le derrière qui manquait pour faire le saut, continuez à lire!


Melmelboo – Témoignage d’une famille

  • Les membres de la famille et l’âge:
    Benoît (28 ans), Camille (28 ans), Charlie (3 ans) et Gaspard (8 mois). Ce sont nos âges au moment du départ, il y a onze mois.
  • Elle ressemble à quoi votre famille?
    Un papa ingénieur en informatique et une maman enseignante. Au quotidien nous sommes une famille (presque) zéro déchet pratiquant la parentalité positive car nous sommes convaincus qu’il faut être le changement que l’on veut voir dans le monde plutôt qu’attendre que d’autres initient le mouvement. Geeks assumés, nous passons beaucoup de temps derrière nos écrans afin de partager avec le plus grand nombre notre style de vie ! Sinon on aime lire, vivre au grand air et découvrir le monde qui nous entoure.
  • Le pays d’origine de la famille:
    France
  • La date de début et la date de fin du voyage:
    Nous sommes parti le 4 mars 2016, nous sommes rentrés onze mois plus tard.

1. La décision de partir

Qu’est-ce qui a été le déclencheur dans la décision de partir?

Au début de ma seconde grossesse j’ai commencé à me sentir prise au piège dans notre vie parisienne. Si nous avons adoré vivre dans cette ville magique pendant plusieurs années, j’avais la certitude que tout allait s’accélérer avec l’arrivée de notre second enfant, que notre quotidien serait encore plus fatigant et que cette vie citadine ne nous correspondrait plus. Nous rêvions depuis longtemps pour notre famille d’une maison à la campagne, d’un jardin et de beaucoup de liberté pour nos enfants ! En ce qui concerne Benoît, le changement de travail est assez facilement envisageable mais je suis professeur des écoles et ma mutation peut encore prendre des années. Des années qui seraient volées à leur enfance. Cette période a été assez angoissante pour moi, j’avais le sentiment de subir notre situation. Dans mon esprit, le sort de ma famille était lié au bon vouloir de l’Éducation Nationale.

Comment est arrivé le consensus familial?

Un matin au réveil, l’idée d’un voyage au long cours s’est imposée à moi. J’ai secoué mon amoureux en frétillant d’excitation : « Benoît, j’ai trouvé… On s’en fout, on vend tout et on part faire un tour du monde avec les enfants ! Au pire on revient à Paris dans deux ans et nous aurons profité ensemble de leur enfance au maximum, au mieux de nouveaux horizons s’ouvriront à nous et on saura les saisir ! » Il avait encore les yeux brouillés et la bouche pâteuse mais il m’a souri en s’exclamant : « OK ! » Nous sommes partis tout excités chacun de notre côté au travail et l’idée a tourné dans nos têtes toute la journée. Le soir nous en avons reparlé et la décision était prise !

Quelle a été la réaction de l’entourage?

Nos amis étaient ravis pour nous ! Seule une partie de notre famille était un peu soucieuse et triste à l’idée de ne plus pouvoir profiter des enfants autant qu’ils l’auraient voulu pendant une période trop longue à leur goût.

Quelle a été la réaction des enfants?

Gaspard a fait un looping dans mon ventre et Charlie a sauté de joie. En fait non, ça ne leur a fait ni chaud ni froid, ils étaient trop petits pour vraiment comprendre l’importance de cette décision dans leur vie future. Charlie avait simplement hâte d’avoir sa chambre dans la capucine du camping-car.

Qu’avez-vous fait de vos emplois?

Benoît a démissionné et j’ai profité d’un congé parental.

2. Les préparatifs

Combien de temps avant le départ avez-vous débuté les préparatifs?

Nous avons débuté les préparatifs environ huit mois avant le départ. La vente de notre appartement a été déterminante car c’est ce qui a permis de financer l’achat du camping-car.

Quel mode de transport avez-vous choisi pour vos grands déplacements?

Nous avons choisi de nous déplacer en camping-car afin d’avoir toujours notre maison avec nous. Nous n’avons aucun regret, c’est extrêmement pratique et agréable. Pour atteindre l’Amérique du Sud, Baloo (notre camping-car) a embarqué dans un cargo et nous l’avons rejoint en avion, cette séparation après huit mois de cohabitation était assez stressante mais tout s’est finalement très bien passé.

Si applicable, quelle option avez-vous choisie pour vos billets d’avion et pourquoi?

Nous avons pris nos billets d’avion pour l’Amérique du Sud au dernier moment en fonction des dates de la traversée de Baloo en cargo. Nous n’avons pas eu le choix mais si nous l’avions eu nous aurions probablement pris nos billets plusieurs mois en avance afin de réduire nos frais.

Quels vaccins avez-vous pris et pourquoi?

Ne voulant prendre aucun risque superflu pour nous et nos enfants lors de notre voyage, nous nous sommes tournés vers le centre de vaccination pour grands voyageurs le plus proche de chez nous. Les professionnels que nous avons rencontrés à l’hôpital nous ont conseillé l’hépatite A, la rage, la fièvre jaune et l’encéphalite japonaise. Nous avons décidé de suivre leurs conseils.

Avez-vous fait le plein d’équipement ou vous êtes partis avec ce que vous aviez déjà?

Nous avons dû nous équiper pour ce voyage afin de pouvoir vivre au maximum en autonomie et en produisant le moins de déchets possible ; par exemple nous avons emporté un lot de savons de Marseille, un stock de brosses à dents en bambou… pour éviter d’avoir à acheter des produits en plastique ou de mauvaise qualité pendant le voyage. C’est un choix qui correspond à notre éthique, nous sommes ravis.

Quel arrangement avez-vous pris pour l’école sur la route?

Nous n’avons pas l’obligation de scolariser Charlie avant ses six ans, nous ne faisons donc pas l’école sur la route. En revanche nous veillons à lui offrir un environnement aussi riche que possible afin d’aiguiser sa curiosité. J’ai été enseignante en maternelle plusieurs années alors je suis plutôt à l’aise avec les objectifs à atteindre de manière informelle.

Quel type d’assurance vous avez utilisé, avec qui et pourquoi (santé, bagages, etc.)?

Nous avons pris l’assurance AVI pour ce qui est de la santé parce qu’elle paraissait bien plébiscitée sur le site des tourdumondistes et parce qu’elle acceptait d’assurer Gaspard (8 mois) contrairement à la majorité des autres assurances.

Aviez-vous un permis de conduire international?

Nous détenons nos deux permis internationaux, Ils n’ont pas été demandés par les autorités locales mais nous étions rassurés à l’idée de les avoir avec nous « au cas où », notamment en Amérique du Sud où la corruption n’est pas rare et où quelques flics ripoux cherchent le moindre prétexte pour délester les voyageurs de quelques euros.

3. L’itinéraire

Quel pays avez-vous visité et pourquoi?

Nous avons visité l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Hongrie, la Slovaquie, la Pologne, les Pays Baltes, la Russie, la Finlande, La Suède, le Danemark et l’Uruguay, l’Argentine, le Brésil et la Bolivie.


4. Le budget

Comment avez-vous financé le voyage?

Pour financer ce voyage nous avons vendu notre appartement parisien que nous avions totalement rénové dans l’espoir de repartir avec au moins notre apport de départ. La vente a été bien supérieure à nos espérances et l’argent généré nous permet de financer ce voyage dans son intégralité tout en gardant une cagnotte de secours pour notre retour (ce qui n’était pas prévu initialement).

Combien aviez-vous prévu pour le voyage?

Pour acheter le camping-car et voyager, nous disposions de cinquante mille euros.

Quel a été le budget réel et qu’est-ce qui explique les différences?

Nous sommes partis moins longtemps que prévu donc notre budget a été respecté. En revanche si nous étions partis plus longtemps, comme prévu initialement, il aurait été largement dépassé. Nous avions sous-estimé le prix des trajets en bateau (des taxes sont ajoutées à l’arrivée au port) et des trajets en avion (nous avons dû prendre nos billets au dernier moment, donc au prix fort). Nous avons aussi mangé au restaurant plus que de raison, explosant ainsi notre budget nourriture pour notre plus grand plaisir ! Et sans aucun regret.

Avez-vous minimisé vos frais de retrait à l’étranger et, si oui, comment?

Nous retirions de grosses sommes à chaque fois pour éviter au maximum les frais bancaires.

Aviez-vous un abonnement ou des cartes pour l’hébergement ou les vols (fidélité, points, hostel, etc.)?

Non.

Aviez-vous obtenus des commandites pour votre voyage, de l’équipement ou autres choses?

Non.

5. Sur la route

Quels moyens de transport avez-vous utilisé principalement durant le voyage?

Nous avions notre propre véhicule, un vieux camping-car nommé Baloo. Il est parfait pour un voyage traditionnel sans trop s’éloigner des sentiers battus, on voit tellement de choses en roulant ! Nous avons fait beaucoup de pistes sans problème, en revanche lorsqu’il s’agit de s’aventurer dans des zones plus sauvages ou moins fréquentée ça se complique et nous avons quelquefois été frustrés de ne pas pouvoir nous aventurer plus loin sous peine de nous embourber, de nous ensabler, d’être bloqués par des gués ou autres. Dans ce cas-là il ne faut pas hésiter à demander aux habitants du coin si quelqu’un peut nous conduire moyennant un peu d’argent pour accéder aux sites que l’on veut découvrir malgré les difficultés routières. Ils ont l’habitude des routes difficiles et leurs véhicules sont souvent mieux adaptés qu’un camping-car lambda.
Melmelboo - Témoignage d’une famille - VR

Quels types d’hébergement avez-vous utilisé durant le voyage?

Beaucoup de camping sauvage dans la nature ou dans les villes et villages croisés en route. Et puis environ une fois par mois un camping payant pour prendre une vraie douche, laver tout notre linge et nettoyer Baloo de fond en comble.

Comment a été la vie de famille sur la route (la routine, l’éducation des enfants, etc.)?

Je dirais une très jolie vie de famille pleine de rires et de bonne humeur ! Avec parfois des coups de mou, de la fatigue et des crises vite oubliées. Mais surtout un quotidien simple et le bonheur de passer nos journées ensemble à découvrir le monde.

Comment communiquiez-vous avec vos proches (l’internet, le cellulaire, la carte SIM internationale, etc.)?

Nous avons acheté une carte SIM dans chaque pays traversé pour pouvoir utiliser internet sans réserve et contacter nos proches par E-mail, Facebook, Instagram. Nous avons aussi utilisé Skype lorsqu’on croisait des wifi dans les restaurants, campings, lieux publics…

6. À la maison

Qu’avez-vous fait de votre maison ou appartement et pourquoi?

Nous avons vendu notre appartement, c’était la condition nécessaire pour financer notre voyage. Aucun regret !

Comment avez-vous géré vos affaires à distance (maison ou appartement, courrier, impôts, etc.)?

Nos parents ont réceptionné tous nos courriers. Ils ont photographié ceux qui étaient importants pour que nous puissions nous en occuper à distance. MERCI !

Aviez-vous pris d’autres arrangements pour certains services (téléphone, RAMQ, procuration, etc.)?

Non.

Comment a été le retour à la maison et au travail?

Un vrai bonheur ! Nous sommes heureux d’avoir retrouvé nos repères après ces mois d’aventure et il nous tarde de trouver notre future maison pour nous ancrer quelque part. Nous savons désormais que nous avons attrapé le virus du voyage et nous réfléchissons sérieusement aux prochains projets de voyage au long cours à venir… sans pour autant devoir tout vendre à chaque fois ! Affaire à suivre.

Melmelboo - Témoignage d’une famille - Souvenir

7. Les bons coups et les moins bons

Quels ont été vos 5 indispensables dans votre valise durant le voyage?

Le porte-bébé, mon appareil photographique, nos ordinateurs, une liseuse et des livres pour les enfants.

Quels sont les plus beaux souvenirs de votre voyage et pourquoi?

Il y en a tellement ! Impossible de choisir mais si vous êtes intéressé, tous nos plus beaux souvenirs sont sur le blog. 😉

Quel a été le pire souvenir de votre voyage et pourquoi?

Une histoire de corruption en Bolivie que je relate dans cet article. C’était vraiment moche et ça reste un très mauvais souvenir.

Avez-vous des trucs qui ont facilité certains aspects du voyage (pour les vols, l’hébergement, l’éducation, etc.)?

Nous avons régulièrement utilisé des applications pour trouver des bivouacs ou des restaurants sympas.

8. Si c’était à refaire

Si vous pouviez revenir en arrière, que feriez-vous différemment?

On prendrait directement le large direction un nouveau continent. Au départ nous voulions traverser l’Europe direction l’Asie en passant par la Russie, la Mongolie et la Chine mais le visa russe de seulement un mois ne nous a pas permis d’aller au bout de notre itinéraire initial. Il aurait fallu tracer le plus vite possible à travers cet immense pays et ce n’était vraiment pas l’objectif de ce voyage avec nos enfants. Si c’était à refaire, sachant cela, on mettrait directement Baloo dans un cargo direction l’Asie ou l’Amérique.

En rétrospective, ce voyage a-t-il répondu à vos attentes?

Oh que oui, et bien plus encore !

Qu’est-ce que les membres de la famille ont retiré de ce voyage?

Les enfants ont pu grandir à leur rythme, dans un environnement d’une richesse incroyable, enveloppés dans notre bienveillance. Notre vie quotidienne en voyage était bien plus adaptée à leurs besoins que notre vie de Parisiens surbookés. Par ailleurs Benoît et moi avons eu le loisir de voir grandir nos enfants tout en découvrant le monde, un luxe que nous n’aurions jamais imaginé pouvoir nous offrir avant. Pour nous c’est inestimable.

Seriez-vous prêts à repartir?

Oh que oui ! À l’avenir nous souhaitons repartir aussi souvent que possible pour des « petits » voyages au long cours en famille de trois, six, huit mois. Nous sommes en pleines réflexions pour rendre ces projets possibles dans les années à venir.

Un dernier conseil pour les familles qui veulent se lancer dans l’aventure?

Foncez, vous ne le regretterez pas car quoiqu’il arrive vous rentrerez plus riche d’une expérience irremplaçable.

Le texte est celui de la famille avec quelques ajustements de notre part.


L’histoire de cette famille vous a plu et vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à consulter leur blogue ou page Facebook.

Vous n’êtes pas encore rassasié? Allez voir notre section Ils l’ont fait pour d’autres témoignages de familles ayant fait un tour du monde.

Si vous trouvez nos articles pertinents, aimez notre page Facebook ou abonnez-vous à notre infolettre.

Si vous êtes intéressés ou si vous connaissez une personne qui aimerait partager son témoignage, contactez-nous.

(Visité 303 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.