Nous revenons conquis de l’île de Pâques. Nos quelques jours à arpenter les côtes de cette île mythique ont fini de nous réconcilier avec le Chili. Malheureusement nos jours au Chili sont comptés, nous devons faire vite afin de rejoindre la Patagonie Argentine. Nous voulons avoir assez de temps pour descendre jusqu’à la pointe des Amériques avant notre vol vers le prochain continent. Comme dans la comptine, 🎶 ainsi font, font, font trois petits tours au Chili (Santiago, Valparaiso et Pucon) et puis s’en vont en Patagonie.

Vive l’hospitalité Chilienne

Notre vol atterrit tard à Santiago et nous rejoignons notre appartement vers 23 heures du soir. Nous sommes un fatiguer quand nous rencontrons notre hôte, mais quelle n’est pas notre surprise quand il nous montre l’appartement. Ce sont deux pièces minuscules certes, mais devinez ce qui nous attend sur la table? Une bonne bouteille de vin et du chocolat. C’est le premier d’une série, quand même assez rare, d’accueil au top que nous aurons durant notre voyage. Vite, vite, on couche les enfants, le vin nous attend pour bien finir la journée!

Vu notre échéancier serré pour rejoindre la Patagonie, nous avons seulement une journée pour découvrir Santiago. En plus, il faut se rendre au Décathlon dans une banlieue de la ville et dans un Lush pour faire le plein (cosmétiques solides, pantalons pour les enfants, sacs compacts, etc.). C’est assez rare de croiser des magasins avec des produits de qualité pour les voyageurs sur la route, alors nous en profitons quand ça passe! Au final, nous passons une bonne partie de la journée dans les transports et il faudra remettre la visite de la ville pour un autre voyage. Dommage, nous aurions bien aimé aller voir certains musées sur l’histoire du pays. Aucun regret, en tour du monde, il faut parfois faire des sacrifices et Santiago en est l’un d’eux. Notre balade dans la banlieue a quand même eu comme point positif de nous faire découvrir des quartiers résidentiels de cette grande ville et de profiter des transports en commun.

Les hauts et les bas à Valparaiso

Le lendemain, avec nos nouveaux achats, nous prenons un bus pour transférer à Valparaiso qui se trouve à une petite heure de Santiago. Beaucoup de gens nous avaient parlé de cette ville qui est reconnue pour son art de rue et son architecture. Nous avions bien hâte de voir ça et de nous immerger un peu plus dans la culture Chilienne.

Encore une fois, nous avions un échéancier un peu serré pour visiter. Seulement deux jours et demi avant de prendre un bus de nuit vers Pucon (à prononcer Pusson ou Pukon, on ne se rappelle jamais). Il fallait maximiser notre temps puisqu’en plus de visiter la ville, nous voulions rencontrer une famille Française établie dans la ville juste à côté, Vina del Mar.

Pour minimiser nos temps de déplacement et maximiser nos temps de visite, nous tentons toujours d’avoir des hébergements à proximité des centres d’intérêt. Cette fois, nous étions dans une nouvelle maison d’hôte tenue par un charmant jeune couple de Chiliens avec un nouveau bébé. Geneviève était gaga! Nous avions vraiment l’impression d’être chez eux, de faire partie de la famille et même parfois d’être les nounous 😕. Il faut dire que nous augmentions la moyenne d’âge des voyageurs / hôtes présents, d’où notre rôle de facto. Il y avait une certaine ambiance familiale que nous n’avions plus depuis quelques mois et ça donnait presque le goût de rester à la maison.

Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - La ville
La vue de notre chambre d’hôte

Une chance la maison était proche de tout et nous pouvions marcher pour visiter la ville sans problème. Les promenades dans la ville sont charmantes. À chaque détour, vous trouvez des oeuvres ou des petits kiosques. La ville est bâtie sur des collines et on pouvait prendre les marches ou les ascenseurs pour poursuivre nos promenades sans s’épuiser. Vous devinez que les enfants insistaient fortement pour prendre les ascenseurs pour remonter.

Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Ascenseur
Les fameux ascenseurs pour monter et redescendre à moindre effort

À chaque destination, nous regardons sur les internet (comme dirait l’autre), les choses intéressantes à faire. Dans nos recherches pour Valparaiso, nous tombons sur Valp’otop qui propose une visite guidée de la ville en français contre pourboire. L’idée nous plaît! La visite est bien côtée et en plus, elle va nous permettre d’avoir un peu d’histoire sur la ville et le Chili.

Choix judicieux que cette visite puisque Gauthier, notre guide, nous fait découvrir la ville pendant plus de trois heures avec des tonnes d’informations en prime. Nous sommes en plus avec un groupe restreint et très agréable qui ajoute bien du contenu durant la visite. Gauthier nous fait même terminer la visite par un petit apéro. Nous prenons rarement des visites guidées, mais il faut avouer que celle-là est vraiment top pour une visite gratuite.

Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Street art #1
La ville est pleine d’oeuvre dans ce genre!
Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Street art #2
Chaque recoin de la ville est un prétexte à l’art de rue
Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Passe-temps
Pendant qu’on se culturait un peu, les gars s’occupaient dans les glissades urbaines …
Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Bad boys
Y’a de la mauvaise graine là-dedans … Bad Boys for life!!!
Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Street art #3
Une des plus grandes oeuvres d’un des artistes les plus reconnus
Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Street art #4
Une cheminée, pas un problème. On l’intègre dans l’oeuvre!

Le lendemain, nous allons visiter le quartier proche du port que nous n’avions pas fait la vieille. Nous sommes un peu fatigué de notre marche d’hier et il paraît que les tours de bateaux sont agréables et pas chers. Finalement, la balade en bateau nous laisse un peu sur notre faim. À part les lions de mer, il n’y a pas grand-chose à voir.

Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Tour de bateau
L’attraction principale du tour de bateau
Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Capitaine Jacob
Capitaine Jacob

Un peu déçu, nous décidons d’aller essayer un petit café recommandé par Gauthier lors de notre visite guidée. C’est un ami à lui et il paraît que ses boissons sont bonnes. Nous y allons un peu sceptiques, mais qui sait. Eh bien, sceptique que nous sommes, nous avons été confondu. Ce petit café minuscule fait le meilleur café frappé du monde (Oui, oui nous pouvons confirmer pour au moins une vingtaine de pays). Comme quoi, des fois les petites choses font les grandes journées!

Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Meilleur café au monde
C’est là le meilleur café frappé au monde!
Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Café frappé
Divinement délicieux!!!!

Sur cette note positive, nous prenons la direction de Vina del Mar pour un petit apéro avec une autre famille autour du monde établie dans cette ville. Superbe découverte que la famille de Christophe. Avec sa femme, ils tiennent un joli petit restaurant français depuis quelques années, mais l’attrait du voyage semble les titiller. On échange un peu sur la vie d’expatrié et sur notre année sur la route. Malheureusement, pas le temps de manger avec eux puisqu’il faut retourner à Valparaiso pour prendre nos affaires et se diriger vers le terminus d’autobus.

Le Chili – ça finit comme ça avait commencé

Après une bonne nuit de sommeil dans le bus (dans nos rêves!!!), nous arrivons à Pucon. On dépose nos affaires à l’hôtel et on part rejoindre la famille de Laure. La dernière fois que nous les avions vu, c’était à Arequipa il y a plus d’un mois. Nous sommes bien contents de les revoir et le sentiment semble réciproque puisque nous passons un bon moment à papoter au Café Berlin. Ils quittent la ville prochainement et nous ne pourrons pas les revoir. On fait nos adieux puisque c’est probablement la dernière fois que nos routes se croisent.

De retour à l’hôtel, nous regardons la météo des prochains jours. Nous sommes un peu inquiets puisque c’est une vraie purée de pois autour de la montagne. Elle est carrément dans la cour de notre hôtel et pourtant, nous voyons seulement un mur blanc devant nous. Ça confirme un peu ce que Laure nous disait: la température n’est pas trop propice aux visites présentement. On croise les doigts en consultants Accuweather notre site de prédilection pour la météo cette année. Pas de bol, de la pluie et des orages pour les prochains jours. Pas du genre à se laisser décourager, nous allons au plan B. L’internet est bon et rapide ici, nous ferons de la planification tant qu’à pas pouvoir visiter. Notre plan de match établi, on se couche serin.

Trois petits tours au Chili et puis s’en vont en Patagonie - Pucon
C’est tout ce qu’on a vu de Pucon … ou presque, la montagne est derrière les cabanes

Le lendemain, à nos ordinateurs pour le boom de planification. Aucune connexion internet! Les dieux sont vraiment contre nous, les orages occasionnent une panne du fournisseur. Pas moins de faire de la planification ou même de visiter. Désespoir quand tu nous tiens! C’est la pire catastrophe pour les enfants! Avoir rien à faire, mais vraiment rien à faire. Chacun se roule en boule dans l’espoir que le malheur passe. Rien à faire, la situation semble être là pour durer jusqu’au lendemain matin. Pas le choix, nous passons au plan C: faire de l’école.

Pucon est probablement la seule destination où nous n’avons vraiment, mais vraiment rien visité. Il paraît que c’est beau, mais nous ne le saurons jamais! Au moins, nous avons trouvé une petite perle de restaurant et tous les estomacs de la famille sont au septième ciel.

David a également eu la chance de laver l’ensemble des choses qui composait son sac. Imaginez-vous donc que deux jours après notre arrivée, il s’est rendu compte que son sac était imbibé d’eau. Disons que ça sentait pas la rose! 🤢 Aucune idée de l’origine, mais on présume que c’est dans la soute de l’autobus puisqu’il mouillait à siaux tout le long de notre trajet. C’était toute une aventure puisqu’il mouillait encore à boire debout et qu’il devait trouver la laverie ouverte en ce dimanche pour ravoir le linge à temps pour notre départ. Il a fait le tour de la ville pour finalement se rendre compte qu’il y en avait une d’ouverte à deux pas de notre auberge!

Malgré le peu de visite, nous avons bien aimé notre temps de repos à Pucon. Nous avons eu la chance de jaser avec des Argentins et des Chiliens à notre auberge. De se régaler dans notre petit resto et de prendre du bon temps en famille. Nos premières vacances de notre tour du monde en quelque sorte.

Maintenant, nous prenons un xième bus qui nous mènera dans un nouveau pays: l’Argentine! San Martin de Los Andes nous voilà!

Pour faire comme nous !

500 CLP = 1 CAD

Hébergement

Bellavista Dreams Downtown à Santiago, 46 000 CLP / jours (88,56$ CAD) pour un micro-appartement. L’appartement est petit, mais un super accueil avec bouteille de vin et chocolat.

Don Poncho à Valparaiso, 29 500 CLP par jour (56,80$ CAD) pour une chambre avec salle de bain partagée et petit-déjeuner. À distance de marche du coeur de la ville. Les hôtes sont vraiment charmants et vous aurez l’impression d’être en famille.

Hostal Kutralwe à Pucon, 27 333 CLP / jours (52,63$ CAD) pour une immense chambre avec salle de bain privée dans un lodge au pied de la montagne. Il y a un salon et une cuisine commune. Un peu à l’écart de la ville, mais quand même à distance de marche des restaurants. Il y a une épicerie juste à côté.

Nourriture

Sandwicheria Panchito à Valparaiso, 1 000 CLP (2$ CAD) par hot-dog. C’est vraiment le repas de prédilection pour les enfants et de loin le plus abordable. Ils sont énormes ces hot-dogs et ce restaurant est assez bien coté.

Vocare à Valparaiso, 2 500 CLP (4,81$ CAD) pour le meilleur café frappé au monde. Le café est minuscule, mais il faut vraiment aller y prendre une boisson. Elles sont faites avec beaucoup d’amours par le propriétaire et orgasmiques pour les clients en plus.

Café Berlin à Pucon, 16 060 CLP (30,92$ CAD) pour des pâtisseries et des boissons. C’est bon un peu de sucre dans la bouche, mais ça fait un peu de mal au budget. Pour les dents sucrés!

La Revancha del Chino Lee-Chong à Pucon, 17 430 CLP (33,56$ CAD) pour deux énormes steaks frites et une gigantesque assiette de viandes, saucisses, oeufs, patates, légumes, etc. C’était tellement bon que nous en avons fait notre restaurant de notre séjour à Pucon. On se rappelle plus du nom de l’assiette, mais il faut vraiment l’essayer. C’est bon dans « yeule » comme on dit au Québec. Attention, c’est des grosses portions de viandes! De quoi préparer votre estomac pour l’Argentine.

Étant sur un budget et puisque la gastronomie chilienne est assez mince (selon nous), nous avons privilégié l’épicerie. Il y a des grosses épiceries dans la plupart des villes.

Visites

Valp’otop à Valparaiso, Gratuit contre pourboire. Nous avons quand même laissé un bon pourboire puisque la visite était top. 5 000 CLP (10$ CAD) par personne si vous voulez savoir. Il faut dire aussi que le guide a été assez patient avec nos enfants.

Tour de bateau à Valparaiso, 12 000 CLP (23,10$ CAD) pour un bateau privé pour notre famille. Une petite balade agréable, mais pour être honnête il n’y a pas grand-choses à voir. Il est possible d’approcher les lions de mer de proche.

Transports

Taxi de l’aéroport de Santiago jusqu’au centre-ville, 19 000 CLP (36,58$ CAD). Il était tard et nous n’avons pas considéré les autres options.

Métro à Santiago, 4 270 BOB (8,22$ CAD) pour la famille pour se rendre en banlieue. Un bon moyen pour se déplacer partout en ville à petit prix.

Autobus Santiago vers Valparaiso avec Turbus, 2 700 CLP (5,19$ CAD) par personne. Le trajet est de seulement une heure.

Ascenseur à Valapraiso, 400 CLP (0,77$ CAD) pour la famille. À ce prix-là pourquoi s’en passer. Ça ajoute au charme de la visite de la ville!

Taxi aller-retour Vina del Mar, 20 000 CLP (38,50$ CAD) par personne. Une bonne compagnie et un trajet sans embuche comme la plupart au Chili.

Autobus Valparaiso vers Pucon avec Pullman bus, 2 700 CLP (5,19$ CAD) par personne. Le trajet est de seulement une heure.

Autobus Pucon vers San Martin de Los Andes en Argentine avec Igi Llaima, 13 000 CLP (25,03$ CAD) par personne. Difficile à trouver sur internet comme dans la ville. C’est une des seules compagnies qui fait le lien avec l’Argentine. Vous pouvez acheter vos billets dans un petit dépanneur (une supérette) à quelques pas des terminus d’autobus des grosses compagnies chiliennes.

Magasinage

Lavages, 2 600 CLP (5$ CAD). Le prix est similaire d’une ville à l’autre.

(Visité 88 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.