Wouach, les assurances pour un tour du monde ou un simple voyage, ce n’est pas sexy. Ce n’est jamais sur le dessus de la liste des choses qu’on a hâte de faire durant la préparation de notre voyage, mais il faut bien en parler. Surtout lorsqu’on voyage avec sa famille, la dernière chose qu’on veut est de revenir avec un mauvais souvenir de plusieurs milliers de dollars tout ça parce qu’on n’avait pas pris le temps de s’informer sur les protections requises. En plus, le coût peut venir bouffer une portion du budget voyage (voyez le nôtre) que vous pensiez mettre sur des activités plus intéressantes. Alors, il faut bien choisir ses couvertures et sa compagnie. Eh non, ce n’est pas parce que l’homme travaille depuis 16 ans pour des compagnies d’assurances qu’il est vendeur d’assurances … lui aussi il doit s’informer!!!

Par où commencer? Quelle assurance ai-je besoin? Comment éviter de payer trop pour rien? L’assurance, c’est souvent compliqué pour pas grand-chose. Alors, essayons de démystifier toutes ces questions pour faciliter cette étape cruciale de vos préparatifs. Si vous suivez le guide, à la fin vous saurez quelles assurances sont requises et qui contacter pour obtenir le meilleur prix.

Assurance santé

S’il y a une assurance sans laquelle il ne faut pas partir, c’est bien celle-là. Le coût de la vie a beau être beaucoup plus abordable dans certains pays, une facture d’hôpital peut monter dans les milliers de dollars assez vite. Encore pire, imaginez que vous êtes au beau milieu de nulle part dans un petit village perdu dans un pays pas trop développé et que vous ou un membre de votre famille avez un besoin urgent de soins médicaux. Si l’hôpital le plus proche est inaccessible ou requiert plusieurs jours pour l’atteindre, vous pourriez avoir besoin d’un transport aérien d’urgence qui vient rarement sans une facture assez salée. Pour ces raisons et pour partir l’esprit tranquille, vous avez besoin d’une assurance santé. C’est soit ça où rester à la maison pour ceux qui sont moindrement hypocondriaques!

Euuuuh! Concrètement, ça veut dire quoi…

Grâce à cette assurance, vous pourrez sans souci:

  • Recevoir des soins médicaux d’urgence à travers le monde. La couverture requise est généralement autour de 5 millions de dollars. Avant que vous partiez sur un nuage comme ma douce… Non, les retouches corporelles ne sont pas considérées comme des soins médicaux d’urgence. Une culotte de cheval ça fait mal à l’estime, mais on peut facilement vivre avec ou du moins l’endurer 😜.
  • Embarquer dans une ambulance ou un transport aérien d’urgence sans avoir besoin de vendre un des enfants ou les deux.
  • Avoir la visite de votre maman ou un autre membre de la famille si votre douce moitié tombe malade afin de donner un coup de main, du réconfort ou encore vous permettre de faire cette fameuse expédition en solo. (Ben quoi, il faut profiter de chaque occasion!)
  • Revenir chez vous pour manger les pissenlits par la racine dans votre petit coin de pays au lieu d’être enterré dans une contrée du bout du monde.
  • Profiter de plein d’autres petits avantages en fonction de votre assurance comme les médicaments, les services d’un spécialiste en soins paramédicaux, des soins dentaires et bien plus.

Au Québec, nous sommes chanceux puisque obtenir des soins n’est jamais un souci (quoique je ne sais pas si quelques heures d’attente à l’urgence peuvent être considérées comme un souci…), mais c’est une situation bien différente lorsqu’on sort du pays. Si vous partez sans assurance, vos frais seront remboursés par votre régime provincial qu’en partie et croyez-moi, presque rien serait une description plus juste qu’en partie (c’est le gouvernement qui le dit).

Les astuces maintenant

Le paiement d’une assurance santé peut occasionner une dépense assez substantielle lors un voyage, mais avec les quelques astuces qui suivent, vous pourriez réduire un peu vos frais et votre portefeuille vous en remerciera.

ASTUCE #1 – Il faut penser à aviser la régie (RAMQ) si vous séjourner hors du Québec plus de 183 jours consécutifs lors d’une année. De cette façon, vous maintiendrez votre admissibilité à l’assurance maladie lors de votre séjour et votre assurance réduira le coût de votre couverture. Un petit appel à la régie pour demander une exemption et bonjour les économies, ça vaut un petit effort! Cette exemption est seulement possible une fois tous les 7 ans.

ASTUCE #2 – Pour les cours séjours en bas de 30 ou 15 jours selon votre carte, vous êtes probablement déjà couverts. La plupart des cartes de crédit offrent une couverture médicale d’urgence lorsque vous voyagez. Par contre, la couverture à votre disposition est généralement beaucoup plus basse et moins large. Toujours valider les détails en appelant votre compagnie de carte de crédit avant de prendre la décision de partir uniquement avec cette assurance. Chaque carte est différente, alors mieux vaut partir l’esprit tranquille.

ASTUCE #3 – Vous êtes parmi ceux qui profitent d’un congé différé? (J’allais dire qui sont chanceux de garder leur emploi, mais j’ai un doute si revenir à du 9@5, métro, boulot, dodo soit vraiment une chance … nous verrons à notre retour si c’est le cas!) Si vous êtes dans cette situation, vous pourriez être assurés sans le savoir. La plupart des régimes collectifs des employeurs offrent une assurance voyage et celle-ci peut être prolongée durant votre congé. Validez avec vos ressources humaines le montant de la couverture, la limite quant au nombre de jours pendant lesquels elle s’applique et les autres détails. Si tout est beau, il vous reste juste à calculer si c’est plus rentable que prendre une assurance par soi-même. Ce choix n’est pas applicable pour tous puisque chaque contrat est différent et qu’au Québec, il faut au minimum avoir la couverture pour l’assurance médicaments. Si vous êtes parmi les chanceux, vous pourriez économiser près de 2 000$ puisque c’est environ le coût pour une assurance pour une famille de quatre pendant une année autour du monde.

ASTUCE #4 – Si vous êtes amateur de sports extrêmes, pensez à demander à votre assureur si vous êtes couverts. Quoique vos chances de survie sont assez minces lors d’un accident, les sports tels que le bungee, le deltaplane, l’escalade, le parachutisme, certaines sorties en plongée ou encore le ski hors-piste sont généralement exclus de la couverture d’assurance.

Assurance annulation et interruption de voyage

Vous êtes sur le point de partir et le Canada décide de mettre votre destination sur la liste des pays déconseillés aux Canadiens (merci instabilité mondiale) ou encore, fiston a décidé de se blesser et le voyage tombe à l’eau, c’est cette assurance qu’il vous faut! Elle protège contre les imprévus qui vous forcent à annuler, reporter ou interrompre votre voyage. Selon nous, il s’agit d’une assurance dont vous n’avez probablement pas besoin tant que vous achetez votre voyage avec une carte de crédit. En effet, la plupart des cartes de crédit avec des avantages (celles avec des points) offrent cette protection.

Pour partir tranquille, il faut s’assurer que votre carte offre cette protection ou sinon, optez pour une nouvelle carte (nous, en plus de l’assurance, la carte nous redonne de l’argent pour chaque achat. Nous sommes assurés et payés pour voyager!!!). Pensez à vérifier les montants de la couverture et les raisons acceptées si vous pensez en avoir vraiment de besoin. Mieux vaut éviter les mauvaises surprises!

Assurance bagages ou de vos biens

Durant votre voyage, vote valise deviendra en quelque sorte votre maison. Où que vous soyez, c’est le contenu de votre valise qui fera de n’importe quel endroit votre chez vous! Si comme nous, vous voyagez léger, vous aurez un minimum de choses et chaque item aura son importance. De plus, à l’ère numérique, il est presque inconcevable de partir sans au moins un appareil électronique. Donc, vos biens sur la route auront une valeur sentimentale et monétaire à ne pas négliger. Vous pourriez être tentés de protéger ces biens avec une assurance bagage comme vous le feriez pour vos biens à la maison.

Avant de prendre une telle assurance, la première chose à considérer est le coût de remplacement de vos biens. Si vous voyagez avec des objets ayant déjà du vécu ou dont la valeur ne dépasse pas un montant que vous seriez en mesure d’assumer en cas de perte ou de vol, vous n’avez peut-être pas besoin d’une assurance. Par contre, si comme nous vous voyagez avec un Macbook Air, trois iPads, un appareil photo réflex, une GoPro et quelques vêtements techniques, la question de l’assurance se pose un peu plus. Dans notre cas, la perte totale de nos biens représente un montant un peu plus substantiel et nous allons sérieusement considérer cette assurance.

Lorsque votre choix est fait d’aller avec cette assurance, il vous reste simplement à comparer le prix de l’assurance par rapport à la valeur de vos biens que vous voulez protéger. L’assurance est une protection contre un risque, alors si le montant de la perte de vos biens est sensiblement le même que celui de l’assurance, le prix n’en vaut pas vraiment la peine. Imaginez payer 500$ d’assurances pour protéger vos biens dont la valeur totale est de 650$. Mieux vaut garder le 500$ dans vos poches et prendre le risque. Au pire des pires, vous devrez assumer seulement 150$ de plus que si vous auriez pris l’assurance.

Encore des astuces!!!

Dans ma tête, le ton était plutôt celui d’une agréable surprise, mais vous pourriez le dire également avec un ton de dépit. Les deux fonctionnent!

ASTUCE #1 – Encore une fois, si vous avez une carte de crédit avec bénéfices, vous êtes chanceux (si vous avez non pas la carte, mais l’ami avec bénéfices, vous risquez de gros ennuis dans vos projets de voyage en famille!!!). La plupart des cartes couvrent vos bagages s’ils sont perdus durant un transport en avion, train ou bateau. Assurez-vous d’avoir payé le billet avec la carte, sinon vous n’êtes pas couverts. Ce n’est pas une solution complète, mais si vous prenez le risque de partir sans l’assurance bagages, vous êtes au moins couverts pour cette portion.

ASTUCE #2 – Vous partez en conservant votre assurance maison? Félicitations, vos biens sont déjà couverts et ce même à l’étranger. Vérifiez les détails avec votre assureur et diminuez les franchises puisqu’en cas de perte ou de vol, vous devrez au minimum payer la franchise sur votre réclamation. Cependant (eh oui, il y a un MAIS, les astuces ne peuvent pas toujours être juste du bonheur), vous pourriez également ne pas être couverts si vous louez votre résidence durant votre voyage. Certains assureurs limitent vos couvertures dans cette situation, alors il est important d’obtenir des précisions. Imaginez la joie dans nos yeux quand le beau-frère a dit: « Ben non, tu es couvert par tes assurances maison » et maintenant, imaginez la déception dans nos yeux quand notre assureur a dit: « Ben non, il ne faut pas toujours croire son beau-frère ».

Assurance responsabilité civile

L’assurance responsabilité civile est ce petit 1 ou 2 millions de dollars qui peut vous protéger si vous causez des dommages corporels, matériels ou moraux à quelqu’un. Par exemple, si en voyage à l’étranger, vous mettez le feu accidentellement à la chambre d’hôtel et que l’hôtel au complet y passe, vous pourriez être reconnu coupable des dommages que vous avez causés. Alors si comme nous, vous préférez éviter de croupir dans une prison étrangère en attendant le paiement de vos dettes, cette assurance est à considérer.

Comme pour l’assurance de vos biens, si vous conservez votre assurance maison durant votre voyage, vous pourriez être déjà couverts pour la responsabilité civile. Vous pourriez être couverts seulement sous certaines conditions si vous pensez louer votre résidence. Par exemple, les locataires devront avoir un bon profil ou être des connaissances. À défaut de me répéter, renseignez-vous auprès de votre assureur.

Pour éviter des recherches inutiles

J’imagine que vous êtes des consommateurs avertis et que vous allez probablement contacter des dizaines d’assureurs comme Sun Life, Croix Bleue, Manuvie, Cooperators, Allianz ou encore Desjardins afin d’obtenir une soumission. Arrêtez immédiatement, vous perdez votre temps! Il existe une façon beaucoup plus rapide, simple et vous garantissant le meilleur prix presque à chaque fois. Il n’y a aucune attrape, il s’agit simplement d’utiliser un courtier en assurance voyage. En choisissant un courtier, vous faites affaire avec un comparateur et un négociateur qui regardera des dizaines d’assureurs différents pour vous. Vous obtenez ainsi une couverture adaptée à vos besoins et selon votre prix, sans trop d’effort et sans que ça vous coûte un sous de plus.

Nous avons fait les recherches et voici les trois principaux courtiers que nous vous recommandons:

  1. Sécuriglobe – L’un des plus importants courtiers d’assurance voyage au Canada et l’un des plus utilisés par les voyageurs. Généralement, vous êtes assurés du meilleur prix avec ce courtier et plusieurs blogueurs du domaine du voyage recommandent ses services.
  2. Via Escapade – Lors de nos soumissions, nous avons obtenu de très bon prix et un service rapide avec ce courtier. Selon la description sur le site, il offre des solutions sur-mesure selon vos besoins (un peu comme tous les autres en fait!).
  3. AssuranceVoyages.ca – Le dernier de notre liste qui était un peu plus dispendieux que les deux autres courtiers dans sa soumission. Faites quand même un appel puisqu’en assurance, on ne sait jamais la compagnie qui sera à notre avantage.

Pour les curieux…

Nous attendons d’être un peu plus proche du départ avant de faire le choix final, mais pour l’instant, Via Escapade est le courtier avec qui nous avons obtenu la meilleure couverture au meilleur prix. En plus, c’est une compagnie Québécoise.

À titre comparatif pour une famille de 4 pour 1 an avec 5 millions de dollars en couverture:

SécuriglobeVia EscapadeAssurance voyages.caDesjardins
1 767$1 338$2 381$4 130$

À ces prix, il ne faut pas oublier d’ajouter la prime pour l’assurance médicaments du Québec (de 0 $ à 667 $ par adulte du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018) pour la période durant laquelle nous serons avec le régime public. Cette prime est obligatoire si nous ne sommes pas couverts par un régime collectif et elle est ajoutée à nos impôts.

Clairement, Desjardins ne sera pas notre assureur, même si (comme le conseiller le disait) l’entreprise a mes intérêts à coeur. Nous apprécions l’intention, mais au double du prix, il y a une limite à favoriser une entreprise seulement sur ce point.

Récapitulatif
  • Trouvez-vous une assurance santé, c’est essentiel pour partir l’esprit tranquille.
  • Choisissez la bonne carte de crédit et achetez vos billets avec elle.
  • Utilisez votre assurance maison lorsque possible pour vos biens et la responsabilité civile.
  • Renseignez-vous avant de partir pour éviter les surprises.
  • Utilisez un courtier pour sauver du temps et obtenir le meilleur prix.
  • L’assurance voyage, c’est pour les urgences et non pour les caprices.

Maintenant, la parole est à vous! Avez-vous un truc, un site ou une information pouvant faciliter la recherche pour une assurance voyage? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à nous écrire. Les assurances, ce n’est pas jojo, mais il y a moyen de s’y retrouver sans trop se casser la tête.

Encore une fois, si vous trouvez nos informations pertinentes, aimez notre page Facebook ou abonnez-vous à notre infolettre.

(Visité 1 351 fois, 5 visites aujourd'hui)

4 Commentaires

  1. Raphael Danjou 1 mars 2018 at 2:50

    Bonjour David, est-il possible que ton tarif pour Desjardins soit celui de l’employé qui payerait la part de l’employé + la part de l’employeur durant une année sabbatique ? Si oui, y renoncer t’oblige à payer quand même l’assurance médicament, qui ne couvre rien, on s’entend, mais coûte environ 2200$… Calcul à faire donc, si 2200 + 1338 = 3538$ reste intéressant selon les couvertures comparées entre Desjardins et Via Escapade ?

    1. David 2 mars 2018 at 4:37

      Salut Raphael, la soumission de Desjardins était uniquement pour l’assurance complémentaire au régime provincial. Je n’aurai plus d’employeur durant notre année autour du monde et par conséquent, pas d’assurances collectives. Nous essayons de démystifier pour ma conjointe puisqu’elle n’a pas de poste permanent avec la commission scolaire (elle est enseignante). C’est un peu compliqué! C’est un bon point pour l’assurance médicaments provinciale, je vais ajouter une note dans l’article puisque sans assurances collectives, nous sommes tenus de payer la prime (de 0 $ à 667 $ par adulte du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018) pour la période durant laquelle nous serons avec le régime public. La loi est un peu mal faite pour les voyageurs sans lien avec un employeur. Je vais mettre l’article à jour à mesure que j’ai des précisions.

      Merci pour le commentaire,
      David

  2. Eli 29 août 2018 at 10:15

    Bonjour David, je me demandais sur quel assurance votre choix c’est arrêté finalement? Je ne connais pas Viaescapade… est-ce une compagnie fiable ?

    1. David 30 août 2018 at 9:22

      Bonjour Eli, nous sommes allés avec Via Escapade. C’est un courtier reconnu dans le marché et le service est très bon. Nous n’avons pas encore eu affaire à la compagnie d’assurances elle-même par contre. Cet aspect reste à voir ou peut-être pas si nous sommes chanceux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.