Après quelques jours à Cusco et dans la Vallée Sacrée, nous pensions que nos épreuves étaient terminées (voir l’article). Nous décidons donc d’étendre notre emprise sur la vallée en allant explorer les autres attractions dont: Vinicunca, Machu Picchu et tout le tralala. Nous pensions que nos deux semaines à Cusco seraient bien assez pour explorer l’ensemble des sites, mais ce fût un mauvais calcul de notre part puisque nous n’avons pas été en mesure de voir l’ensemble de nos objectifs.

Les épreuves ne sont pas terminés pour tous

La veille nous avions pris la journée relax puisque David ne se sentait pas super en forme. L’objectif de se reposer était double puisque nous voulions aller visiter Ollantaytambo le lendemain. Comme prévu, nous nous levons tous en forme. Du moins, c’est ce que nous pensions! Direction le terminal des colectivos (des taxis communautaires) pour prendre notre transport vers la ville d’Ollantaytambo qui est à une heure trente de Cusco environ. Nous y allions avec le transport en commun pour économiser un peu. Arrivée sur place, un chauffeur de taxi nous demande ce que nous cherchons (ouais, il faut dire qu’on a vraiment l’air de touriste avec nos deux petits blonds et les deux parents qui cherchent de l’info sur le téléphone). Sans surprise, il nous propose de prendre son taxi. Normalement, nous aurions passé notre chemin, mais il faut avouer que pour une fois, le prix était assez intéressant. Quelques soles de plus que le colectivo et nous avions un taxi privé pour visiter la ville d’Ollantaytambo. Caucus familial (David et Geneviève, les enfants n’ont pas encore de droit de veto pour les transports 😜 ) pour évaluer l’offre … 30 secondes plus tard, nous sommes dans le taxi trop content d’avoir eu une décision aussi facile pour débuter la journée.

Notre chauffeur est très bavard et David en profite pour pratiquer son espagnol. De quel pays vous venez? Depuis quand vous êtes à Cusco? Les deux questions d’usage que nous avons eues avec la plupart de nos chauffeurs de taxi. Normalement, les discussions s’arrêtent après ces quelques questions, mais notre chauffeur poursuit plus loin et demande si nous avons été à Maras et Moray. David arrive à comprendre que notre chauffeur propose tant qu’à aller à Ollantaytambo autant arrêter en chemin pour faire Maras, Moray et Chinchero. Proposition qui suscite notre intérêt une fois de plus! Nouveau caucus familial, un peu plus long cette fois. Ce n’était pas le plan original, mais en même temps, nous sauvons une journée de visite en combinant toutes ces destinations qui sont sur le même trajet. Validation de l’offre par rapport à nos plans, c’est bon et en plus, le prix tient la route. La perspective d’une journée de gagnée sur notre planification est alléchante. C’est décidé, nous allons en road-trip aujourd’hui, Chinchero, Maras, Moray et Ollantaytambo nous voiçi!

Vinicunca, Machu Picchu et haut là là - Tissage
Cours sur la méthode de traitement de la laine de lama – très instructif
Vinicunca, Machu Picchu et haut là là - En costume
Fières Canadiens que nous sommes, nous faisons comme les Trudeau
Vinicunca, Machu Picchu et haut là là - Chinchero
Chinchero et ses cultures en terrace
Vinicunca, Machu Picchu et haut là là - Maras
Les Salinas de Maras qui sont immenses
Vinicunca, Machu Picchu et haut là là - Moray
On s’attendait à des petits cercles et finalement, c’est un site géant
Vinicunca, Machu Picchu et haut là là - Ollantaytambo
Ollantaytambo – Nous aurions aimé y passer plus de temps. Une petite heure c’est pas assez!

Vous vous souvenez que nous pensions être sortis de nos épreuves et bien, c’était sans compter sur l’estomac de David qui a fait des siennes toute la journée. Malgré ce petit handicap, la journée a été un succès. Par contre, avoir à recommencer, nous garderions notre planification originale sur deux jours. La combinaison des quatre sites permet de sauver du temps, sauf qu’au final nous n’avons pas été en mesure de profiter autant de notre objectif principal: Ollantaytambo. La ville est vraiment jolie et les ruines nécessitent plus qu’une heure ou deux pour vraiment apprécier. Pour les trois autres, une journée est suffisante pour faire les trois d’un coup. Donc, tenez-vous-le pour dit!

Plus haut toujours plus haut

Deux jours plus tard et après une journée d’adaptation à l’altitude sur recommandation de notre agence (il semble que six jours c’est le minimum requis), nous nous levons aux petites heures du matin pour aller faire notre premier trek à la montagne aux sept couleurs: Vinicunca. Il fait froid à Cusco et nos achats de tuques des derniers jours remplissent bien leur rôle: notre tête est au chaud! Nous profitons de nos trois heures de route pour conditionner (brainstormer!!!) le cerveau des enfants les enfants: « Vous êtes capables, c’est juste 5 000 mètres, au pire, il y a des chevaux si vous n’êtes plus capables ». Ça semble être dans la poche! Arrivée sur le site, notre guide explique au groupe que des chevaux sont disponibles tout le long du trajet si requis (Nous le savions déjà 😜). Sans hésitation et contre tous nos efforts de conditionnement, Jacob est le premier à lever sa main pour réserver son cheval (Les enfants ont un budget voyage grâce aux cadeaux de fêtes des dernières années). Le cheval est vraiment plus rapide. Papa tente de rattraper Jacob sans succès, ce qui navrant puisque le monsieur qui tire le cheval doit avoir 70 ans et en plus, il faut le trek en scandales. Jacob va nous attendre à la base du sommet pendant un bon 45 (la maman paniquait un peu quand elle a vu le cheval de Jacob redescendre alors que le sommet n’était pas encore en vue pour elle.. Benjamin tient le coup jusqu’aux 2/3 et il décide finalement d’imiter son frère et de prendre un cheval pour le reste du trajet. Nous sommes quand même assez fiers de lui! Papa et maman tiennent le coup et atteignent le sommet après trois heures de marche où l’oxygène se fait de plus en plus rare.

Vinicunca, Machu Picchu et haut là là - Vinicunca
Vinicunca et une des nombreuses touristes
Vinicunca, Machu Picchu et haut là là - Un cheval
Jacob sur son cheval au kilomètre 0
Vinicunca, Machu Picchu et haut là là - Deux gars
Deux petits gars pas peu fières d’être presque au sommet

Malgré la fatigue des enfants, toute la famille apprécie le trek. Les enfants n’avaient plus assez d’énergie pour monter les 100 mètres restants. Papa a songé à les forcer, mais la perspective de redescendre avec un enfant sur le dos est un peu trop pour lui. Finalement, les parents se relaient pour atteindre le sommet à tour de rôle. Il y avait un peu de neige sur le sommet, mais la vue était magnifique. Pour remercier nos efforts, nous avons droit à deux bons repas chez l’habitant. Dure à dire si notre grosse dépense d’énergie a joué un rôle, mais ils sont parmi les meilleurs repas de notre séjour au Pérou pour l’instant. Nous terminons la journée dans la chambre d’hôtel pour un peu de repos mérité et pour faire les valises (Oui, en tour du monde, il y a plus de ménage à faire, mais des valises à tous les 2-3 jours environ. Vive les vacances!!!! ). Demain nous changeons d’hébergement, mais toujours à Cusco.

Hummmm, Cusco sait plaire à notre palais aussi

Pour nos jours avant et après le Machu Picchu, nous décidons d’explorer le côté culinaire de Cusco. Il faut se préparer mentalement pour cette visite mythique et il faut l’avouer nous sommes un peu fatigués de toujours bouger. Quelques jours de bonnes bouffes nous feront du bien. Parmi toutes les villes du Pérou, c’est ici que notre bedon a été le plus satisfait. Il y en a pour tous les goûts. De la cuisine locale à la cuisine française en passant par des petits plats sans gluten, nous avons été comblés! En se promenant dans notre nouveau quartier un peu plus loin du centre, nous avons été en mesure de faire comme les gens de Cusco et déguster des menus vraiment bons et à des prix ridiculement bas. Les enfants ont même été en mesure de se défouler dans le parc pour enfants de la version Péruvienne de St-Hubert. Oui, si nous ne l’avions pas dit avant, les Péruviens sont vraiment, mais vraiment des amateurs de poulet rôtis ou frits. Sans exagération, il doit y avoir au moins 100 restaurants de poulet au mètre carré! Dans certaines villes, si vous n’avez pas le goût de poulet, vous êtes mal pris.

Pour monter d’un cran votre expérience culinaire, il faut vraiment essayer les restos du quartier San Blas. C’est le plus beau quartier de Cusco et aussi le plus touristique. Il y a beaucoup d’expatriés qui ont ouvert boutiques dans le coin ce qui permet d’offrir une bonne variété pour les touristes de passage. L’un de nos coups de coeur a été La Bohème (nous y sommes allés deux fois, c’est peu dire!!!). Les crêpes sont délicieuses, d’un bon réconfort quand on est loin de la maison et en plus, il y a des options sans gluten. En écrivant ces lignes, nous en salivons encore!!!

Vinicunca, Machu Picchu et haut là là - La bohème
La bohème – Hummmm!!!
Vinicunca, Machu Picchu et haut là là - Trio de steak
De la viande en masse et en plus, de l’Alpaga!!!

Et finalement, Machu Picchu

C’est donc le ventre bien rempli que nous nous attaquons au mythique Machu Picchu. Tout d’abord, il faut reconfigurer nos bagages afin de partir léger puisque nous allons mériter notre Picchu avec un transport de 7 heures et une marche de 3 heures. Nos grosses valises resteront sagement à notre hôtel de Cusco. D’ailleurs, vous pouvez voir nos trucs pour le Machu Picchu et encore plus de nos ressentis dans cet article. Il faut vraiment le faire à pied pour vivre l’expérience au maximum. Le train c’est rapide, mais c’est plus de l’ordre d’un voyage à Disney. En marchant, vous revivez un peu l’aventure de ceux qui ont découvert le site. C’est vraiment émotif, la maman de notre famille en avait les larmes aux yeux. Malgré la horde de touriste, le site nous permet quelques moments de recueillement face à la beauté des lieux et aux multiples questions sur comment ils ont fait pour monter toutes ces pierres énormes si haut!! Machu Picchu et Aguas Calientes ne sont pas le Pérou typique, mais l’isolement des ces lieux en font une aventure hors du commun dans ce pays aux mille merveilles et paysages.

Graduellement, les enfants s’endurcissent à force de faire des treks et de découvrir les attraits par nos propres moyens. Le Pérou était notre première adaptation aux voyages en famille et le Machu Picchu a permis de sceller comment nous voulons vivre ces aventures pour la suite.

À défaut de nous répéter, Cusco et la Vallée Sacrée sont vraiment des endroits magiques qui nous permettent de vivre des émotions et de prendre part (un petit peu) à la grande histoire de l’humanité. Le monde est beau, il faut le préserver!!!

Pour toutes les photos et vidéos, allez voir nos albums Jour 15 à 23 sur Facebook.

Pour faire comme nous !

1 PEN = 0,3966 CAD

Hébergement

Hermoza House, 134 PEN / jours (53,70$ CAD) pour deux chambres avec salle de bain privée. Un peu éloigné du centre, mais beaucoup plus confortable que notre autre établissement à Cusco. De plus, il y avait une machine à laver et un beau patio pour étendre le linge.

Casa Machu Picchu, 125 PEN / jours (49,94$ CAD) pour une chambre dortoir avec des lits superposés. La vue de l’hôtel est magnifique, sur la rue principale et a un prix plus que raisonnable en comparaison aux autres hébergements d’Aguas Calientes.

Nourriture

La Bo’m (La Bohème) à Cusco 67 PEN (26,77$ CAD) pour quatre crêpes françaises délicieux dont une sans gluten. Un incontournable durant votre séjour. Notre deuxième fois la facture était de 82,50 PEN (32,96$ CAD) pour un repas similaire mais avec des limonades pour tous en plus.

Restaurant El Tablon Center à Cusco 60 PEN (23,97$ CAD) pour deux quarts de poulet et une soupe. Un genre de Scores ou St-Hubert avec des jeux pour les enfants. Ce n’était pas le meilleur poulet de notre périple au Pérou.

The Churro Bar & Vegan Bakery à Cusco 36 PEN (14,38$ CAD) pour un pain sans gluten et un sandwich. Une super option pour le coeliaque en manque de pain. La Rabona nous avait été recommandé pour le pain sans gluten, mais ce resto est vraiment mieux.

Naupa à Cusco 110 PEN (43,95$ CAD) pour une ratatouille, un hamburger, une soupe et un plat de viande sur pierre volcanique. Le plat de viande est vraiment bon et surtout la viande d’Alpaga. Un dîner un peu cher, mais oh comment délicieux.

Mapacho à Aguas Calientes 99,90 PEN (39,91$ CAD) pour un hamburger, un risotto de quinoa et une pizza pour deux. Une bonne option dans cette ville et en plus, il s’agit d’une microbrasserie. Un repas bien mérité après toute la route depuis Cusco en bus et à pied.

Kiosque de rue à Aguas Calientes 23 PEN (9,19$ CAD) pour quatre brochettes de viandes avec patates. Ce n’est pas un gros repas, mais c’était juste assez pour nous après une grosse journée. Les kiosques se trouvent sur la rue du terrain de football (soccer).

Restaurant à mi-chemin sur la voie ferrée 50 PEN (19,98$ CAD) pour quatre brochettes. Mieux vaut attendre vers la fin du chemin en revenant vers Hidroelectrica pour manger. Les restos offrent un menu trois services pour le même prix et même moins.

Kusikuy à Cusco 139 PEN (55,53$ CAD) pour le fameux cochon d’inde, un spaghetti bolognaise et une soupe de quinoa. Un peu hors budget, mais il s’agissait d’une recommandation pour essayer le cochon d’inde. Nous n’avons pas été épaté par ce dernier, mais le reste du repas était excellent. Notamment les petites boules de pâtes qui venaient avec le plat principal.

Étant sur un budget, nous avons beaucoup privilégié l’épicerie qui revient moins chère que le resto. Il y a l’épicerie Orion et plusieurs autres petites proches de San Blas, mais il faut marcher un peu au sud du quartier pour les trouver. Pour trouver un hypermarché, il a fallu attendre notre deuxième hôtel qui était proche de la Real Plaza de Cusco. De plus, la nourriture de rue est toujours très abordable et délicieuse.

Visites

Vinicunca avec Peru Majestic Travel 80 PEN (31,56$ CAD) pour les adultes et 75 PEN (29,58$ CAD) pour les enfants. L’expédition inclut le transport à partir de notre hôtel et deux bons repas chez l’habitant. L’utilisation des chevaux revient à 60 PEN (23,67$ CAD) ou 90 PEN (35,50$ CAD) pour l’aller-retour. Le prix diminue si vous décidez de prendre le cheval en cours de montée.

Entrée pour le Machu Picchu 152 PEN (60$ CAD) pour chaque adulte et 70 PEN (27,61$ CAD) pour chaque enfant. Nous avions seulement l’entrée sur le site sans l’option des montagnes du Machu Picchu. Les billets pour les enfants peuvent seulement s’acheter sur place à Cusco ou Aguas Calientes.

Entrée pour les Salinas de Maras 10 PEN (4$ CAD) pour chaque adulte. Nous avions seulement l’entrée sur le site sans l’option des montagnes du Machu Picchu. Les billets pour les enfants peuvent seulement s’acheter sur place à Cusco ou Aguas Calientes.

Transports

Taxi privé pour visiter Chinchero, Maras, Moray et Ollantaytambo, 240 PEN (95,89$ CAD) pour la famille. Il s’agit de trouver un taxi et de négocier un peu. Nous recommandons de faire Ollantaytambo à part. Le site et la ville valent la peine de prendre un petit plus de temps ou encore de coucher sur place une nuit.

Autobus touristique vers Hidroelectrica avec Super Tour cusco, 65 PEN (25,97$ CAD) par personne. L’agence est juste à côté de la Plaza de Armas à Cusco. Sept heures de bus avec quelques arrêts pour vos besoins. Le buffet à Santa Maria revient à 10 PEN (4$ CAD) par personne. Se rendre par ses propres moyens revient beaucoup moins cher selon nos comparaisons avec d’autres voyageurs.

Taxi pour les déplacements en ville, 5 PEN (2$ CAD). Sauf pour les grandes distances, vous allez toujours payer autour de ce prix pour vos déplacements.

Autobus pour monter au Machu Picchu depuis Aguas Calientes, 31,25 PEN (12,50$ CAD) par personne pour un aller simple. La montée est assez raide, alors pour économiser il est préférable de monter avec le bus et de descendre à pied (un peu moins d’une heure). Il faut s’y prendre d’avance pour les billets puisque la file pour monter dans les bus commence assez tôt. Notre visite était en PM et à 10h30 la file était déjà d’une heure d’attente.

Magasinage

Envoi de trois cartes postales, 20 PEN (7,99$ CAD). C’est pas donné le courrier du Pérou vers le Canada.

Coupe de barbe, 10 PEN (4$ CAD) sur la rue des barbiers à Cusco.

(Visité 199 fois, 1 visites aujourd'hui)

2 Commentaires

  1. cecile 24 septembre 2018 at 7:15

    Encore un article très instructif et de magnifiques photos ! Le trek à 5000m avec les enfants j’aurai pas osé mais à vous voir cela donne envie, je le rajoute sur ma liste des possibles. Bonne continuation.
    Cécile

    1. David 25 septembre 2018 at 3:05

      Oui, il faut le faire, c’est vraiment une belle expérience pour les enfants et les parents!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.